Appel à projet de dispositif d’aide aux décrocheurs 16-18 ans pour la rentrée 2020

Publié le 24/07/2020

L’obligation de formation pour les jeunes de 16 à 18 ans figure dans la stratégie nationale de prévention et de lutte contre la pauvreté présentée par le président de la République en octobre 2018. Consacrée par l’article 15 de la loi du 26 juillet 2019 pour une École de la confiance, l’obligation de formation pour tout jeune à l’issue de la scolarité obligatoire, et ce jusqu’à sa majorité, s’applique à compter de la rentrée 2020.

Dans le cadre du CPRDFOP Hauts-de-France, État et Région se mobilisent pour prévenir les sorties prématurées du système éducatif en coordonnant leurs interventions en matière de repérage, d’accompagnement, de remédiation et de prévention. Le Rectorat de région académique Hauts-de-France et la région Hauts-de-France, mais aussi les autres autorités académiques, souhaitent encourager les actions permettant au plus tôt aux jeunes de 16 à 18 ans de se projeter dans une voie de formation initiale qui ait du sens pour eux.

La crise sanitaire de la Covid-19 fait craindre aux autorités académiques une augmentation sensible du nombre d’élèves qui ne reprendront pas le chemin du collège ou du lycée au moment du déconfinement. Les jeunes en lycée professionnel ainsi que ceux scolarisés dans un établissement du Réseau d’Éducation Prioritaire sont identifiés comme population susceptible de décrocher. Parmi eux, les jeunes de 16 à 18 ans nécessitent une attention particulière.

Afin de soutenir les actions répondant aux besoins des personnes les plus fragiles en renforçant leur accompagnement pour faciliter leur insertion et contribuer à une société plus inclusive, la Région Hauts-de-France lance un appel à projet proposant un dispositif expérimental qui s’adresse aux jeunes de 16 à 18 ans non révolus. Il s’agit de proposer une mesure de transition offrant une alternative pédagogique. Ce dispositif viendra s’ajouter aux mesures et dispositifs existants déjà mis en place par la MLDS.

Ce dispositif, complémentaire aux dispositifs existants, devra notamment assurer la construction d’un parcours adapté avec un accompagnement individualisé pour :

  • Identifier et lever les principaux obstacles, problèmes périphériques qui freinent ou compromettent la poursuite de cursus de formation
  • Favoriser prioritairement le retour en formation initiale
  • Permettre aux personnes de retrouver une dynamique de formation, d’apprentissage dans un cadre collectif
  • Identifier et développer des compétences transverses liées aux savoirs être et aux comportements professionnels
  • Construire ou adapter un projet professionnel en valorisant les compétences acquises et/ou en actualisant le socle de connaissances et de compétences
  • Proposer un parrainage par une personne salariée ou étudiant(e) intervenant directement dans le suivi des bénéficiaires jusqu’à la fin du parcours et sur les premiers temps du retour en formation initiale

L’enjeu est bien de susciter une motivation pour un retour rapide en formation initiale.

Les projets devront être envoyés à Monsieur le Président de la Région Hauts de France – direction de la Formation Professionnelle  - Jacques FONTAINE pour le 31 aout au plus tard.
Les porteurs de projets intéressés peuvent obtenir des informations par mail : jacques.fontaine@hautsdefrance.fr

Haut de page