CPF : report du transfert des droits DIF

Publié le 09/11/2020

A ce jour, seul un quart des bénéficiaires du droit individuel à la formation (DIF) ont procédé au transfert de leurs heures non utilisées sur leur compte personnel de formation (CPF). Or dans le contexte de crise actuel, le gouvernement rappelle que la formation se révèle plus que jamais comme un levier de croissance unique et incontournable.

Ainsi, la date butoir pour effectuer cette démarche, qui était fixée au 31 décembre 2020, doit être reportée au 30 juin 2021. Ce délai supplémentaire ne sera acté qu’une fois que sera adopté le projet de loi en cours autorisant la prorogation de l’état d’urgence sanitaire.

Les personnes disposant d’un crédit d’heures acquises au titre du DIF auront donc six mois supplémentaires pour les transférer sur leur CPF.

Pour bénéficier du transfert de droits, les personnes concernées doivent saisir leur solde d’heures directement sur le site ou l’application Mon compte formation en se référant aux documents fournis par leur employeur : bulletin de salaire de décembre 2014 ou janvier 2015, attestation de droits au DIF ou certificat de travail.

Les heures acquises au titre du DIF seront créditées sur le CPF des bénéficiaires à raison de 15 euros par heure, soit un potentiel de 1 800 euros pour les personnes qui avaient atteint le plafond de 120 heures.

La Caisse des Dépôts rappelle que le montant saisi fera l’objet d’un contrôle à la première demande de formation.

La ministre du Travail, de l’Emploi et de l’Insertion déclare qu'il faudrait davantage mobiliser les entreprises pour qu’elles sensibilisent les salariés à cette question du transfert de leurs droits au DIF.

Cette demande a également été exprimée par les organismes de formation qui craignent qu’un simple report ne suffise pas à mobiliser les actifs, salariés ou demandeurs d’emploi.

 

Haut de page