Conseil de l’inclusion dans l’emploi : son rôle et ses membres

Publié le 14/12/2018

Un décret du 19 novembre 2018 crée le Conseil de l’inclusion dans l’emploi.

Ce conseil remplace le CNIAE (Conseil national de l’insertion par l’activité économique) dont la suppression est prévue par la loi "Avenir professionnel" du 5 septembre 2018 (article 85). Il sera présidé par Thibaut Guilluy, directeur général du groupe d'insertion Ares.

Il a pour missions de :

  • formuler des propositions en matière de politiques d’inclusion dans l’emploi, notamment des jeunes peu qualifiés, des chômeurs de longue durée, des bénéficiaires de minima sociaux et des travailleurs handicapés, en s’appuyant en particulier sur les expériences locales et sur les réformes menées hors du territoire national ;
  • recenser et diffuser les bonnes pratiques en matière d’inclusion dans l’emploi et de favoriser les solutions et les pratiques innovantes ;
    concourir à la conception, à l’élaboration et au suivi des politiques d’inclusion dans l’emploi, notamment des expérimentations réalisées en la matière ;
  • assurer le suivi du développement des démarches de responsabilité sociale et des innovations concourant à l’inclusion dans l’emploi ;
  • développer et d’encourager les échanges sur l’inclusion dans l’emploi entre toutes les entreprises, quel que soit leur statut juridique, qu’elles bénéficient ou non de financements publics à cette fin.

    Le Conseil de l’inclusion dans l’emploi peut être saisi de toute question par le ministre en charge de l’Emploi, actuellement Muriel Pénicaud. Il peut associer à ses travaux des personnalités extérieures, qu’il choisit en raison de leur compétence ou de leur fonction. 

     

Par arrêté de la ministre du travail en date du 3 décembre 2018, sont nommés membres du Conseil

En qualité de personnalités désignées en raison de leurs compétences en matière d’insertion par l’activité économique, d’entreprise adaptée, de lutte contre l’exclusion ou de formation professionnelle des personnes rencontrant des difficultés sociales et professionnelles particulières :

  • Chloé Chambre-Simeha (Croix-Rouge insertion)
  • Christophe Chevalier (Coorace)
  • Cyril Gayssot (Unea)
  • Clotilde Gilbert (Wake up Café)
  • Céline Peudenier (Groupe SOS Emploi)
  • Jean-Paul Raillard (Coop de France)
  • Karine Reverte (Comité national coordination action handicap)
  • Prosper Teboul (APF France Handicap)

​En qualité de personnalités désignées en raison de leurs compétences en matière d’inclusion dans l’entreprise, de responsabilité sociale des entreprises, de sociétés dont les statuts définissent la poursuite d’objectifs sociaux ou d’inclusion, ainsi que de politiques locales de l’emploi, de l’insertion, de l’économie sociale et solidaire ou de développement économique :

  • Frédéric Bierry (président de la commission Solidarités et Affaires sociales de l’ADF et du conseil départemental du Bas-Rhin)
  • Véronique Carrion (Cuisine(s) mode d’Emploi)
  • Christophe Catoir (Adecco Group)
  • Pierre Coppey (Vinci, association Aurore)
  • Marie Esnaud Bertrand (Région Île-de-France)
  • Anna Notarianni (Sodexo France, Medef)
  • Jean-Jacques Salaün (Inditex France)
  • Marie Laure Sauty de Chalon (Factor K)

En qualité d’universitaires ou de chercheurs dont la compétence est reconnue dans le domaine de l’insertion et de la responsabilité sociale des entreprises :

  • Olivier Favereau (Collège des Bernardins)
  • Cécile Renouard (Institut Essec Iréné)
Haut de page