Illettrisme en 2019 : plus d’un jeune sur 10 se trouve en difficulté de lecture

Publié le 24/06/2020

Chaque année, les jeunes français participent à la Journée défense et citoyenneté (JDC).  Cette journée leur permet de découvrir les opportunités professionnelles civiles et militaires offertes aux jeunes. C’est également l’occasion d’évaluer la maîtrise des apprentissages fondamentaux de la langue française.

Les tests réalisés à l’occasion de la JDC sont l’une des deux sources (avec les enquêtes Information et vie quotidienne de l’ANLCI) permettant de mesurer l’illettrisme en France.

Concernant la session 2019 (qui s’est déroulée de janvier à août 2019), 496 000 jeunes âgés de 16 à 25 ans ont participé aux JDC.

Il s’avère que 11,8% de ces jeunes ont des difficultés de lecture. Ces difficultés concernent les traitements complexes liés à la compréhension de l’écrit.

Parmi les 496 000 interrogés, on estime à 5,3% la proportion de jeunes en situation d’illettrisme selon les critères de l’ANLCI.

Au niveau national, on constate que les performances en lecture progressent avec le niveau d’études. Les filles sont par ailleurs moins impactées que les garçons (10.1% d’entre-elles sont en difficulté contre 13.7% des garçons).

Les jeunes des DOM sont particulièrement concernés par les difficultés de lecture : 30% pour la Guadeloupe, la Martinique et la Réunion, 55 % en Guyane et 73% à Mayotte.

En France métropolitaine, c’est au nord que les difficultés de lecture sont les plus importantes.

Répartition départementale des jeunes en « difficultés de lecture » en Hauts-de-France :

  •     Aisne (02) : 17.9 %
  •     Nord (59) : 9.9 %
  •     Oise (60) : 15.2%
  •     Pas-de-Calais (62) : 11.7%
  •     Somme (80) : 15.9%

 

 

Haut de page