Les mesures formation et métiers du « plan santé »

Publié le 05/10/2018

Le plan santé « Ma santé 2022 un engagement collectif » présenté le 18 septembre 2018 est doté de 420 millions d’euros consacrés à l’évolution des formations et des métiers des professionnels de santé pour la période 2019-2022.

Les principales mesures  sont les suivantes :

  • Suppression du numerus clausus et refonte des premiers cycles des études en santé
  • Réforme du 2e cycle des études médicales et suppression de l’épreuve classante nationale (ECN) pour les étudiants en médecine
  • Suppression du concours d’accès aux IFSI (Instituts de formation en soins infirmiers) dès 2019 et admission dans ces instituts via Parcoursup
  • Poursuite de l’intégration progressive de toutes les formations en santé dans l’université
  • Reconnaissance statutaire de la pratique avancée infirmière et extension à d’autres domaines d’intervention, dont la psychiatrie dès 2019
  • Actualisation des référentiels d’activités/compétences et de formation des aides-soignants afin de mieux répondre aux réalités de leur exercice
  • Développement de la formation d’assistant de soins en gérontologie afin d’améliorer les conditions de formation et la reconnaissance des professionnels exerçant dans ces secteurs
  • Création du métier d’assistant médical. Les assistants médicaux assureront des missions d’assistance des médecins généralistes et d’aide au parcours des patients

 

 

 

Haut de page