PIC : zoom sur les prépa apprentissage proposés par le CCCA-BTP

Publié le 05/07/2019

Le consortium conduit par le CCA-BTP s’est vu doté d’une enveloppe de 26 millions d’euros de subvention sur 2 ans, afin d’accompagner 17 000 jeunes.

5 parcours sont ainsi proposés aux jeunes, ils s’appuient notamment sur l’individualisation et la modularisation pédagogique.

Le premier parcours d’une durée de 10 mois s’adresse aux jeunes de moins de 16 ans sous statut scolaire. Il est accessible dès la sortie de la classe de quatrième. Ce parcours permet de tester divers métiers avant d’en retenir un et d’entrer en apprentissage. D’un point de vue pédagogique ce parcours alterne 18 semaines en cours et 18 semaines de stage en entreprise.

Le second parcours dure également 10 mois, il est plus spécialement destiné aux mineurs étrangers non-accompagnés. Il s’agit d’un parcours long composé de 630 heures de formation. L’accent est notamment mis sur la remédiation (compétences de base, enseignement général) et sur l’accompagnement socio-éducatif. 1 500 places sur deux ans sont prévues.

Le troisième parcours intitulé « démarre ta story » d’une période de un à trois mois, s’adresse aux jeunes issus du milieu scolaire qui ne connaissent pas l’apprentissage. Pendant cette période les jeunes découvrent l’apprentissage, le monde du travail via des simulations d’appels, des entretiens professionnels, ainsi que la découverte de métiers par le biais de « mini-stages ». 8000 places sur deux ans seront ouvertes.

Le quatrième parcours baptisé « réorientation professionnelle tout au long de l’année » s’adresse à des jeunes arrivant en cours d’année et provenant parfois de l’université. Ce parcours se déroule sur 3 mois et permet : de trouver un contrat d’apprentissage, de suivre une remise à niveau sur un sujet donné et de découvrir la réalité du monde du travail. 1 5000 places sur 2 ans seront disponibles.

Enfin, le cinquième parcours concerne des jeunes étant déjà en apprentissage. "Il est consacré aux apprentis qui ont connu une rupture de leur contrat », explique Jacques-Olivier Hénon, Directeur des politiques de formation et de l’innovation pédagogique du CCCA-BTP. « Une des raisons du fort taux de rupture chez les apprentis tient au fait qu’ils ont des représentations des métiers erronées. Par exemple, un jeune pense vouloir être menuisier alors qu’il se représente le métier d’ébéniste. Ce parcours dure trois mois, avec la possibilité d’effectuer des mini stages, et aide les jeunes à rebondir, y compris sur un métier en dehors du BTP. Il contient 3 900 places sur deux ans ».

 

 

Découvrez notre page dédiée au PIC et au Pacte

La présentation du Plan d’Investissement dans les Compétences, du Pacte, les appels à projets, ainsi que les documents de référence sont en accès direct et mis à jour au fil de l’actualité.

   
c2rp-dossier-pic-bouton-acces-accueil.jpg

c2rp-dossier-pic-bouton-acces-accueil.jpg, par sabrina

         
Haut de page