Plan de lutte contre la pauvreté : conférence régionale des acteurs

Publié le 25/01/2019

La conférence régionale des acteurs pour la lutte contre la pauvreté avait pour objectif de présenter la stratégie nationale de prévention et de lutte contre la pauvreté aux acteurs et d’identifier des chantiers prioritaires dans la région au travers de quatre ateliers thématiques.

Olivier Noblecourt a rappelé les 5 engagements de la stratégie nationale :

  • l’égalité des chances dès les premiers pas pour rompre la reproduction de la pauvreté,
  • garantir au quotidien les droits fondamentaux des enfants,
  • un parcours de formation garant pour tous les jeunes,
  • vers des droits sociaux plus accessibles, plus équitables et plus incitatifs à l’activité,
  • investir pour l’accompagnement de tous vers l’emploi.

Les ateliers (enfance, jeunes, travail social, insertion et accompagnement des entreprises) ont permis de travailler sur les quinze thématiques prioritaires identifiées dans le cadre de la stratégie nationale et qui donneront lieu à la constitution de groupes de travail en région :

  • le développement de l’offre d’accueil du jeune enfant et de la mixité sociale,
  • le plan de formation des professionnels de la petite enfance en lien avec l’Éducation nationale,
  • le développement de l’offre parentalité/centres sociaux,
  • l’accompagnement des familles, hébergement/logement, maraudes,
  • l’accès à l’alimentation,
  • la santé : protection maternelle infantile, centres de santé, dispositifs médico-sociaux, etc.,
  • la réussite scolaire et la pauvreté,
  • l’obligation de formation et déploiement des points d’accueil écoute jeunes, points d’accueil à la création d’entreprises,
  • les sortants de l’aide sociale à l’enfance,
  • les parcours d’insertion : orientation, décloisonnement des parcours, accès aux solutions d’accompagnement et de formation,
  • l’offre d’accompagnement : garante d’activité, insertion par l’activité , essaimage des expérimentations,
  • l’engagement des entreprises,
  • la participation,
  • l’accès aux droits, accueils sociaux, data mining,
  • la formation au travail social.

La conférence régionale des acteurs se réunira deux fois par an, sous l’égide du préfet. La prochaine réunion est prévue au deuxième semestre 2019.

Les départements et collectivités volontaires ont été invités à s’engager contractuellement sur des objectifs relevant de leur compétence, adaptés à l’échelle régionale : le service public de l’insertion, l’aide sociale à l’enfance, le travail social, les droits essentiels de tous les enfants.

Ainsi, premier département à entrer dans la contractualisation, le département du Nord bénéficiera d’un soutien prévisionnel de plus 4,2 millions d'euros en 2019, avec une évolution progressive prévue pour 2020 et 2021. Ce soutien se fait en plus des 3,8 millions d'euros accordés au département au titre du fonds d’appui aux politiques d’insertion. À cet égard, le Nord porte notamment une ambition forte en matière d’insertion, avec pour objectif de passer sous le seuil des 100 000 foyers allocataires du RSA dès la fin de l’année 2019 (aujourd’hui, environ 110 000). Il bénéficiera d’un soutien de l’État à ce titre de 2,2 millions d'euros en 2019.

Une autre convention devrait être prochainement signée avec le département de l’Aisne pour l’attribution de moyens supplémentaires pour faciliter l’accompagnement des bénéficiaires de RSA vers l’emploi à partir du projet professionnel de la personne.

 

Haut de page