Rencontre inter-régionale des Carif-Oref dans un contexte de réforme

Publié le 06/12/2018

Organisée par l'Association du réseau des Carif-Oref, la rencontre inter-régionale du réseau des Carif-Oref s’est déroulée le 18 octobre à Montpellier.

La journée a débuté par un rappel de l’histoire des Carif-Oref par le vice-président du réseau des Carif-Oref : Mario Barsamian. Il a rappelé la complexité et l’importance du travail réalisé par les Carif-Oref dans la construction et l’actualisation des bases offre de formations.

Denis Jacquet, président de l’Observatoire de l’Ubérisation a ensuite alerté sur la « disparition ou la mutation de 40% des emplois actuel dans les années à venir, notamment avec l’automatisation des tâches ». Il a rappelé que « l’ensemble des couches de la société est concerné par ces mutations et qu’il y a négligence de l’urgence ».

Pour clôturer la matinée, des experts des Carif-Oref ont témoigné des chantiers mis en place pour s’emparer de « L’approche compétences : de l’analyse à la formation ».

Luc Chevalier, directeur adjoint du Carif-Oref Normandie, a annoncé la mise en place d’une Task force RCO sur la question des compétences.

Bernard Barbier, directeur du Carif-Oref Île-de-France a rappelé la définition de « compétence » : « Capacité à réaliser des activités, avec succès, dans une situation donnée » et questionné la subjectivité de la notion de succès.

Bénédicte Deleste, directrice du Carif-Oref Bourgogne-Franche-Comté, a présenté les 5 phases du travail réalisé dans le cadre des pactes régionaux des PIC (Plan d’Investissement dans les Compétences) : 1-Sourcing des données sur les publics concernés ; 2-Prospective partagée ; 3-Rénovation de l’offre de formation, adaptation des outils pédagogiques ; 4-Evolution de la commande publique ; 5-Identification des innovations territoriales

Florence Lecocq, directrice du Carif-Oref Hauts-de-France, a présenté le travail mené par ses équipes autour des DEFIs (Développement Économique – Formation – Innovation), 5 demi-journées organisées sur les territoires pour se faire rencontrer et échanger des acteurs du monde économique, de la formation et des institutionnels. Cette année, la thématique porte sur « le management de l’innovation ».

La seconde partie de la journée a débuté par une table ronde « CARIF-OREF : des compétences territoriales, en réseau, au service de la « liberté de choisir son avenir professionnel». Les membres du réseau des Carif-Oref ont pu échanger avec des représentants de l’Etat, des Régions et des Partenaires sociaux :

  • Michel Ricochon, représentant la DGEFP (Délégation générale à l’Emploi et à la Formation professionnelle)
  • Carine Seiler, conseillère spéciale auprès du Haut-Commissariat à la Transformation des Compétences
  • Emmanuelle Gazel, vice-présidente de la Région Occitanie et représentante de Régions de France
  • Marc-Antoine Estrade, chef de mission « Evaluations, prospectives et statistiques » au FPSPP (Fonds paritaire de sécurisation des parcours professionnels)

Cette table ronde a permis d’échanger sur l’évolution nécessaire du rôle des Carif-Oref au service de la « liberté de choisir son avenir professionnel ».

Michel Ricochon a rappelé les nouvelles modalités de collecte des informations relatives à l’offre de formation prévues avec la création d’un système d’information national géré par la Caisse des dépôts. Les Carif-Oref doivent construire un partenariat avec la Caisse des dépôts et fixer les conditions de celui-ci afin d’organiser la diffusion de l’offre de formation au niveau régional.

Carine Seiler a souligné la diversité et la qualité des compétences disponibles au sein du réseau et encouragé les Carif-Oref à être force de proposition pour répondre aux nouveaux enjeux de diffusion et d’analyse de l’offre de formation, notamment dans le cadre de l’élaboration des Pactes régionaux du PIC. Elle a rappelé l’importance de la construction de modules additionnels de formation correspondant aux besoins des entreprises non couverts par les référentiels de certification. Selon elle, les Carif-Oref ont également un rôle à jouer sur l’accompagnement au changement, sur la capitalisation des innovations et sur leur diffusion.

Emmanuelle Gazel a insisté sur le nécessaire recueil des informations en continu pour répondre aux besoins en compétences.

Marc-Antoine Estrade a conclu cette table ronde en insistant sur le rôle des Carif-Oref en tant qu’accompagnateur du changement dans le cadre de l’évolution de l’offre de formation.

Haut de page