Un plan d’actions 2018-2022 pour la filière automobile française

Publié le 08/06/2018

Si les indicateurs de la filière automobile française sont repassés au vert, celle-ci reste néanmoins confrontée à des défis majeurs : le passage au moteur électrique et l'évolution du mix énergétique d'une part, la voiture connectée d'autre part et enfin, la profonde évolution de notre rapport à la voiture.

Ainsi, conformément à l’orientation donnée par le Conseil national de l’industrie (CNI), la filière a élaboré un plan d’actions portant sur un nombre limité de projets structurants à forts enjeux. Son comité stratégique a acté le 22 mai 2018 une feuille de route sous la forme d’un contrat de filière 2018-2022 engageant l’État et les représentants de la filière.

L’un des projets structurants concerne l’anticipation des besoins en compétence et emplois.

Il a pour objectifs :

  • l’actualisation des études prospectives sur l’impact des mutations de la filière sur l’emploi et les compétences,
  • l’élaboration de nouveaux parcours de formation adaptés aux mutations de la filière amont,
  • l’accompagnement des évolutions des compétences pour l’aval de la filière,
  • le développement du recours à l’apprentissage dans la filière,
  • l’accompagnement des entreprises et leurs salariés pour anticiper la transition,
  • le renforcement de l’attractivité de la filière et de ses métiers.

 

 

Haut de page