Un projet d'expérimentation sur la mobilité en faveur de l'emploi est lancé entre Transdev, Wever et Pôle Emploi

Publié le 09/03/2020

Pendant un an, une opération pilote « À l’écoute des territoires » sera expérimentée auprès de trois directions régionales de Pôle Emploi (Nouvelle Aquitaine, Île-de-France et Hauts-de- France), sous l’égide de la start-up wever en partenariat avec Transdev et le Laboratoire de la Mobilité Inclusive.

Ce projet vise à favoriser la mobilité des demandeurs d’emploi en partant d’un constat simple : 50% des demandeurs d’emploi déclarent avoir au moins une fois refusé une offre d’emploi faute de pouvoir se rendre chez l’entreprise concernée.

L’absence ou la limitation de la mobilité constitue un réel frein à l’embauche pour l’entreprise également : 41% des employeurs rencontrant des difficultés à pourvoir un poste, évoquent la mobilité et l’accès au lieu de travail. Il est donc fondamental de veiller à ce que chaque demandeur d’emploi puisse disposer d’une solution de mobilité adaptée à son projet professionnel et contribuer tout à la fois, à satisfaire les besoins de recrutement des entreprises.

Depuis 3 ans wever accompagne des entreprises et des collectivités territoriales dans leurs plans de mobilité. La spécificité de cette start-up française : elle collecte les besoins réels des premiers concernés, à savoir les utilisateurs, pour co construire avec eux des solutions de mobilités adaptées à chacun, et assure le suivi de leur déploiement.

Wever étudiera ainsi avec les demandeurs d’emploi de plusieurs agences des trois régions concernées, leurs problématiques et besoins en termes de mobilité. Une analyse des données et un diagnostic seront transmis aux équipes de Pôle Emploi avec leurs recommandations sur les solutions de mobilité les plus adaptées à mettre en place.

 

c2rp-cb-visuel-cb5-cartouche.jpg

c2rp-cb-visuel-cb5-cartouche.jpg, par sabrina

Découvrez notre espace dédié au contrat de branches n° 5
"Commerce - transports - logistique"

Négociés avec les différentes branches professionnelles, les contrats de branches envisagent les plans d’actions économiques et de formation les plus adaptés aux enjeux spécifiques de développement des différents secteurs d’activité.

Haut de page