VAE : une mission pour établir un plan d’action afin de développer le dispositif

Publié le 21/01/2020

Quatre ministres, Muriel Pénicaud, ministre du Travail, Agnès Buzyn, ministre des Solidarités et de la Santé, Frédérique Vidal, ministre de l’Enseignement supérieur, de la Recherche et de l’Innovation, Jean-Michel Blanquer, ministre de l’Éducation nationale et de la Jeunesse, et un secrétaire d’État, Gabriel Attal, ont confié à Claire Khecha, directrice générale de Constructys, David Rivoire, président de VAE Les 2 rives, et Yanic Soubien, ancien vice-président du conseil régional de Basse-Normandie une mission afin d’identifier « l’ensemble des points de blocage" et de "formuler des propositions d’évolutions concrètes du dispositif" VAE.

La lettre de mission en date du 19 décembre 2019 comprend plusieurs pistes de réflexion :

  • "Comment augmenter le nombre de VAE en France en fluidifiant le dispositif (flux de traitement des dossiers, recevabilité, organisation des jurys, etc.) ?
  • Comment mieux utiliser la VAE pour répondre, entre autres, aux problématiques de l’adaptation des compétences des personnes occupant des emplois menacés, de l’insertion dans l’emploi des personnes en difficultés, des décrocheurs scolaires, et des personnes ayant déployé des expériences informelles (aidants, migrants, personnes sous-main de justice, etc.) ?
  • Comment faciliter la VAE pour les personnes ayant acquis des compétences dans leurs pratiques bénévoles ?
  • Comment renforcer et encadrer les pratiques d’accompagnement déjà identifiées dans de nombreux rapports comme un facteur clé de succès pour diminuer les abandons et augmenter le taux de réussite ?
  • Comment mieux organiser les validations partielles par bloc de compétences, afin qu’il existe une solution pour chaque personne concernée ?
  • Comment mobiliser les nouvelles pratiques de digitalisation au service du dispositif ?
  • Comment disposer de statistiques fiables et centralisées sur la VAE et ses effets afin d’orienter les politiques publiques ?
  • Comment financer le dispositif afin de le rendre efficace (utilisation de l’application CPF, ProA, CPF transition, POE, etc.) ?"

 

Haut de page