CléA – Certificat de connaissances et de compétences professionnelles

  • Thèmes | Sous thèmes :
    Formation | Dispositifs
    Insertion | Accompagnement
  • Publics :
    Demandeur d'emploi | Salarié: CDD, CDI, contrat aidé, intérim, apprenti
  • Date de mise à jour : janvier, 2018
Mots clés : Accompagnement | Autonomie | Compétences | Compétences clés (savoir de base) | Salarié

Objectifs

Créé par le Comité Paritaire Interprofessionnel National pour l’Emploi et la Formation, le certificat CléA est un outil au service de la formation, de l’emploi, de l’évolution professionnelle et de la compétitivité.
L’objectif est d’obtenir une certification attestant de la maîtrise des savoirs de base afin de favoriser l’employabilité et l’accès à la formation des personnes.

Public

Toutes les personnes salariées ou demandeuses d’emploi.

Le certificat CléA vise plus particulièrement les personnes fragilisées, peu qualifiées, n’ayant aucune certification professionnelle et ayant besoin de sécuriser leurs parcours professionnels, ou de développer leur employabilité.

Contenu

Le référentiel du socle est structuré en 7 domaines, 28 sous-domaines et 108 critères d’évaluation.

Les 7 domaines sont les suivants :

  • La communication en français ;
  • L’utilisation des règles de bases de calcul et du raisonnement mathématique ;
  • L’utilisation des techniques usuelles de l’information et de la communication numérique ;
  • L’aptitude à travailler dans le cadre des règles définies d’un travail en équipe ;
  • L’aptitude à travailler en autonomie et à réaliser un objectif individuel ;
  • La capacité d’apprendre à apprendre tout au long de la vie ;
  • La maîtrise des gestes et postures, et le respect des règles d’hygiène, de sécurité et environnementales élémentaires.
  • Les langues étrangères

Les 7 domaines sont articulés mais peuvent être indépendants afin de pouvoir construire des parcours de formation individualisés et pertinents.

 

Modalités de mise en oeuvre

Processus de certification :

  • Évaluation des acquis de la personne à l’entrée dans sa démarche de certification (durée maximum 7 heures en continu ou en discontinu) : diplômes ou certifications déjà obtenus, capitalisation des acquis de formation en lien avec le socle, évaluation des acquis. Si les connaissances et les compétences requises sont maîtrisées, la certification peut être délivrée directement.
  • Constat des écarts entre le niveau de la personne et le niveau attendu, identification des compétences acquises et non acquises.
  • Préconisation d’un parcours de formation individualisé, adapté au niveau de la personne et décliné en objectifs pédagogiques clairs et associé à un calendrier.
  • Évaluation finale (durée maxi de 7 heures) en fin de parcours lorsque tous les modules de formation auront été suivis.

L’évaluateur et le formateur doivent être deux personnes distinctes.

Pour valider la certification CléA, l‘ensemble des connaissances et compétences du référentiel doit être maîtrisé  à 75 % par un individu (avec, dans certains cas, un critère à valider obligatoirement), quel que soit son métier ou son secteur professionnel.

Le certificateur (Cpne et Coparef, par mandat du Copanef) organisera des jurys de validation composés de représentants d’employeurs et de salariés. Il se réunira plusieurs fois par an pour examiner les dossiers admissibles des personnes.

Financement

Pour les salariés, les évaluations initiales, les formations et les évaluations post-formation peuvent être financées  au titre :

  • du compte personnel de formation (CPF)
  • du plan de formation
  • de la période de professionnalisation

 

A titre exceptionnel, le dispositif Chèque Pass formation sera mobilisé pour permettre le financement de parcours de formation illettrisme conformément au référentiel des Compétences Clés en Situation Professionnelle (RCCSP) et de parcours CléA ; Cette mobilisation concerne uniquement la période allant de janvier 2018 jusque fin mai 2018.

Les critères suivants sont spécifiques pour le financement de ces parcours (les autres critères restent inchangés) :

  • Quota : le critère de quota ne s’applique pas
  •  Les formations sollicitées peuvent être non qualifiant.
  •  Le critère de l’éligibilité au CPF pour les formations illettrisme du Référentiel des Compétences Clés en Situation Professionnelle (RCCSP) ne s’applique pas taux seuil spécifique de 7 €

Haut de page