BTS Diététique

Eligible au Compte Personnel de Formation
Objectifs de la formation :

La ffoorrmmation Le BTS Diététique est une formation organisée sur deux années scolaires et qui aboutit au diplôme national de Diététicien-Nutritionniste. Le titulaire du BTS diététique est un professionnel de la nutrition. Grâce à ses connaissances scientifiques et techniques, il veille à la qualité des aliments, à l'équilibre nutritionnel, au respect des règles d'hygiène, et peut élaborer des régimes et des menus. Il est compétent pour intervenir à titre informatif, préventif et de soins. Il peut également assurer une mission de formation en matière de nutrition. Le diététicien travaille essentiellement dans les hôpitaux, les établissements scolaires, les maisons de cure ou de retraite, ou encore dans les centres sportifs. Il peut également être recruté dans l'industrie agroalimentaire pour participer au contrôle qualité et à la recherche appliquée. Enfin, il peut exercer son activité en libéral.

 

Prérequis :

Conditions d'admission : Dossier de candidature +entretien de motivation

Pré-requis : niveau Bac ou Bac

Contenu de la formation :

Durée : 1572 H de formation réparties sur 50 semaines d’enseignement sur l’ensemble des deux années de BTS :

  • Français-Sciences Humaines : 122H
  •  Biochimie-Biologie : 382 H
  •  Nutrition et Alimentation : 276 H
  •  Bases Physiopathologiques de la diététique : 132 H
  •  Régimes : 154 H
  •  Techniques culinaires : 228 H
  •  Economie et Gestion : 278 H

Horaires : entre 09h00 et 18h00, du lundi au vendredi.
Stages ?
20 semaines de stages sont organisées sur l’ensemble des deux années de BTS comme suit :

  •  6 semaines de stage en restauration collective durant la première année de BTS
  •  4 semaines de stage « à option » durant la première année de BTS
  •  10 semaines de stage thérapeutique durant la deuxième année de BTS

La réalisation et la progression durant ces stages est évaluée par la rédaction d’un mémoire qui sera soutenu à l’oral durant les examens.
Quels sont les qualités requises ?
Vous pensez à ce métier car vous aimez le monde paramédical, mais l’orientation vers un métier médical vous convient elle ?
Pour être « soignant », il faut de nombreuses qualités

  •  De la rigueur, de la précision
  •  Le Sens de l’organisation
  •  Des compétences techniques, une capacité d’analyse, de la prise de décision
  •  Bonne présentation

 Qualités physique indispensables (station debout prolongée, facilité de déplacement, dextérité, port de charges, etc.)

  • Facilité de communication, sens relationnel développé, de la diplomatie, de l’empathie, de la discrétion.
  • Patience et capacité à gérer le stress (et ses émotions).
  • Du sang froid.
  • Une « passion » pour le monde médical.

Quel est le contenu ?
MATIERES
CONTENUS
BIOCHIMIE-BIOLOGIE
PARTIE I : BIOCHIMIE STRUCTURALE

  •  Chapitre I : Biochimie structurale

- Les Atomes du vivant
- L’eau
- Les molécules organiques
- Les glucides
- Les lipides et composés liposolubles
- Les protides : Acides aminés, peptides et protéines
- Nucléotides et acides nucléiques

  • Chapitre II : Enzymologie

- Vitesse de réaction et catalyse
- Définition et caractères généraux des enzymes
- Spécificité de la catalyse enzymatique
- Etude de la réaction enzymatique
- Effecteurs physiques et chimiques de la réaction enzymatique
- Notion d’enzyme allostérique
- Coenzymes et vitamines hydrosolubles
- Régulation de l’activité enzymatique dans la cellule
- Intérêt des enzymes en biochimie clinique et en industrie agro-alimentaire
PARTIE II : BIOCHIMIE METABILIQUE

  • Chapitre I : Bioénergétique

- Thermochimie et thermodynamique
- Principaux systèmes d’oxydoréduction
- Couplage émergétique : Production d’ATP
- Chaines respiratoires mitochondriales

  • Chapitre II : Métabolisme glucidique

- Interconversions glucose-fructose-galactose
- Catabolisme aérobie et anaérobie du glucose (glycolyse, cycle de Krebs, Fermentation lactique)
- Métabolisme du glycogène
- Voie des Pentoses phosphates
- Néoglucogénèse

  • Chapitre III : Métabolisme lipidique

- Métabolisme des acides gras saturés et insaturés
- Cétogénèse-Cétolyse
- Métabolisme des glycérolipides
- Métabolisme du cholestérol
- Origine, rôle et destinée des lipoprotéines

  • Chapitre IV : Métabolisme azoté

- Métabolisme des acides aminés
- Uricogénèse

  • Chapitre V : Interconversions entre les métabolismes glucidique, lipidiques et aminés

PARTIE III : GENETIQUE MOLECULAIRE
- Réplication de l’ADN
- Transcription de l’ADN
- Biosynthèse des protéines
- Contrôle de l’expression génétique
- Application : le génie génétique
Partie IV : PHYSIOLOGIE

  • Chapitre I : Organisation cellulaire et tissulaire des êtres vivants

- Méthodes d’étude des cellules
- Structure et ultrastructure cellulaires
- Tissus épithéliaux, conjonctifs et musculaires

  • Chapitre II : Fonction de nutrition

- Milieu intérieur
- Circulation sanguine
- Digestion
- Fonctions d’échange et d’excrétion

  • Chapitre III : Fonctions de relation et d’information

- Système nerveux
- Appareil endocrinien

  • Chapitre IV : Maintien de l’intégrité de l’organisme

- Régulations et adaptations physiologiques
- Défense de l’organisme- Immunité

  • Chapitre V : Transmission de la vie et développement de l’enfant

- Gamètes et fécondation
- Gestation et lactation
- Développement de l’enfant
PARTIE V : MICROBIOLOGIE – VIROLOGIE – PARASITOLOGIE – TOXICOLOGIE
Chapitre I : classification des êtres vivants

  • Chapitre II : Bacteriologie

- Cellule procaryote
- Physiologie bactérienne
- Pouvoir pathogène des bactéries
- Agents antimicrobiens

  • Chapitre III : Mycologie

- Morphologie et structure des levures et des moisissures
- Contamination des aliments
- Prévention des contaminations. Agents fongicide

  • Chapitre IV : Virologie

- Structure et classification des virus
- Multiplication virale
- Maladies virales d’orignie alimentaire
- Agents antiviraux

  • Chapitre V : Parasitologie

- Classification zoologique des parasites
- Notions de parasitologie générale
- Parasitoses dues aux protozoaires
- Parasitoses dues aux métazoaires

  • Chapitre VI : Toxicologie

- Définitions fondamentales
- Principaux modes d’action moléculaire des substances toxiques
- Additifs alimentaires et auxiliaires technologiques
- Toxicité des aliments
NUTRITION ET ALIMENTATION
Partie I : Besoins nutritionnels et apports recommandés des différentes catégories d’individus en fonction de l’âge, de l’état physiologique, du mode de vie
- Besoins et apports recommandés en eau
- Besoins énergétiques et apports recommandés en énergie
- Besoins qualitatifs et quantitatifs et apports recommandés en protides, lipides, glucides, éléments minéraux, vitamines et fibres alimentaires végétales
Partie II : Alimentation rationnelle des différentes catégories d’individus en fonction de l’âge, de l’état physiologique et du mode de vie
- Etablissement de rations alimentaires équilibrées et adaptation à des conditions évolutives différentes
- Vérification de l’équilibre d’une ration
- Utilisation des équivalences alimentaires
- Organisation de l’alimentation familiale ou en collectivité pour une durée déterminée
- Evolution des modes alimentaires et leurs conséquences
Partie III : Connaissance des aliments
- Introduction générale à l’étude des aliments
- Etude des procédés de conservation des denrées alimentaires
- Etude des différents groupes d’aliments traditionnels
- Nouveaux produits alimentaires
- Aliments et boissons destinés à une alimentation particulière
Partie IV : Droit de l’alimentation
- Introduction au droit de l’alimentation
- Etude des principaux textes
BASES PHYSIOPATHOLOGIQUES DE LA DIETETIQUE
Partie I : Introduction
- L’ecamen clinique, les examens paracliniques, le dossier médical
- Le secret médical
Partie II : Affections ou processus pathologiques pour lesquels la diététique a un rôle important et souvent prépondérant soit à titre préventif soit à titre curatif
- Pathologies de l’oesophage
- Pathologies de l’estomac
- Pathologies de l’intestin grêle, du côlon et du rectum
- Pathologies du foie, des voies biliaires et du pancréas
- Maladies de la nutrition
- Pathologies rénales
- Pathologies cardio-vasculaires
- Pédiatrie
- Gériatrie
- Grossesses normales et pathologiques
- Allergies Alimentaires et brulures
Partie III : Notions générales indispensables sur l’alimentation entérale et parentérale, les processus physiologiques et pathologiques pouvant avoir un retentissement nutritionnel, les thérapeutiques particulières
- Nutrition entérale et parentérale
- L’acte chirurgical et ses conséquences nutritionnelles
- Les comas, les états infectieux sévères, les hémorragies digestives et leurs conséquences nutritionnelles
- Eléments de cancérologie
- Stomatologie et ORL
- Les hépatites et les ictères
- Les hyperuricémies
- Les lithiases rénales
- Les syndromes néphrotiques
- La tuberculose
- L’insuffisance respiratoire
- Les anémies
- Pathologies endocriniennes
- Pathologies iatrogènes
- Rhumatologie et pathologie osseuse
- Prise en charge d’un prématuré
- Etats grabataires
REGIMES
Partie I : Méthodologie et conduite de l’interrogatoire alimentaire. Interprétation qualitative et quantitative
Partie II : Méthodologie de l’établissement d’un régime
- Apport énergétique
- Apport protidique, glucidique et lipidique
-  Apport hydrominéral
-Apport en vitamines
- Apport en fibres alimentaires
Partie III : Organisation de l’alimentation pour une durée déterminée
- Choix des aliments
- Evolution du régime à court et à long terme
- Etablissement des menus ou adaptation des menus élaborés en cuisine centrale
- Estimation et contrôle de la consommation alimentaire relative au régime
Partie IV : Différents modes d’administration de l’alimentation
- Voies d’administration
- Adaptation de l’alimentation à ces voies d’administration et en fonction de cas pathologique ou chirurgical
TECHNIQUES CULINAIRES
Partie I : Equipement et agencement des cuisines et des secteurs alimentaires
- Matériels et appareils
- Locaux
Partie II : Techniques culinaires
- Techniques culinaires de base
- Auxiliaires de préparation
- Application des techniques de base et de l’utilisation des auxiliaires de préparation
- Applications des techniques culinaires en fonction de l’évolution des équipements et des produits alimentaires
Partie III : Utilisation pratique des aliments
- Dans le cadre de l’alimentation rationnelle des bien-portants
- Dans le cadre des régimes adaptés à une pathologie
Partie IV : Réalisations pratiques de menus pour un repas ou une journée
- Dans le cadre de l’alimentation rationnelle des bien-portants
- Dans le cadre des régimes adaptés à une pathologie
ECONOMIE ET GESTION
Partie I : L’entreprise
- Définition et modes d’analyse
- Les problèmes fondamentaux de la création et du fonctionnement
- L’entreprise en tant que système
Partie II : Stratégies d’entreprise
- La structure des décisions dans l’entreprise : la fixation des objectifs
- Le processus d’élaboration de la politique de l’entreprise
- Prévision et planification de l’activité
Partie III : Le système d’information de la production
- Les coûts
- Principes de gestion budgétaire
- Notions relatives au choix et au financement de l’investissement
- La synthèse des informations au niveau de l’entreprise
- Introduction à l’analyse de la valeur dans les secteurs alimentaires
Partie IV : Les hommes et la production
- Les relations sociales
- La politique du personnel et l’administration du personnel
Partie V : Le cadre juridique
- Notion de droit civil, commercial et fiscal
- Droit social
Partie VI : Traitement de l’information dans le cadre des activités productives
- Notions relatives aux outils d’aide à la décision
 Opérations sur fichier
- Saisie, diffusion, stockage d’informations
 Utilisation de logiciels de traitement de texte, de gestionnaire de base de données, de tableurs
 Méthodes et outils de planification
 La communication professionnelle
Comment est-elle organisée ?
Les groupes en formation sont composés au maximum de 25 personnes pour les cours magistraux et en groupe de maximum 8 élèves pour les Travaux pratiques de techniques culinaires.
Suivi :
 Contrôle continu tout au long de la formation.
 Deux semaines d’examens partiels en première et deuxième année.
 Evaluation par les maitres de stage
Equipe Pédagogique :
 Les cours professionnels et pratiques sont assurés par des diététiciennes diplômées, Les autres enseignements sont assurés par des professeurs qualifiés et titulaires de leur matière.
L’Obtention du diplôme.
 Les épreuves du BTS diététique sont organisées comme suit :
- E1 : Biochimie-Physiologie, coefficient 2, épreuve écrite, 3H
- E2 : Connaissances des Aliments, coefficient 2, épreuve écrite, 4H
- E3 : Bases physiopathologiques de la diététique, coefficient 3, épreuve écrite, 4H
- E4 : Economie et Gestion, coefficient 2, épreuve écrite, 3H
- E5 : Présentation et soutenance du mémoire, coefficient 3, épreuve orale, 1H
- E6 : Epreuve professionnelle de synthèse
o Etude de cas, coefficient 2.5, épreuve écrite, 3h30
o Mise en oeuvre des techniques culinaires, coefficient 2.5, épreuve pratique, 3H
- Epreuve facultative de langue vivante étrangère, coefficient 1, épreuve orale, 20 minutes
- La délivrance du diplôme est soumise à l’obtention d’une note moyenne au moins égale à 10/2

Formation modulaire : Non

Certification(s) / Diplômes visé(s)
Formation certifiante : Oui
CERTIFICATION(S) / DIPLÔME(S) VISÉ(S)
NIVEAU
ACTION
BTS diététique
3 - III (Bac+2)
Accès à l'emploi et métiers visés

Taux d'emploi :

7 mois après la sortie de formation, quel que soit le métier exercé.

0% 100%

Source : MENESRI - Rectorats d'Amiens et de Lille - Enquête IVA

Données nationales pour : BTS diététique


Données nationales pour l'ensemble des formations de niveau III - (Bac+2)

info taux d'insertion

Conseil:
Contactez l'établissement pour connaitre ses taux d'insertion


Pour tout savoir sur le calcul des taux +

Numéro de CARIF : 1436872

Numéro d'action : 603192

Code NFS : 331 - Santé

Liste des ROME associés : J1402

Formacode principal : 43440 - DIETETIQUE

Organisme responsable : IPAM/ECOSUP
(> Voir la fiche de l'organisme)