Une étude en cours pour accroître la mobilité internationale des apprentis

Publié le 18/08/2017

Erasmus permet de renforcer l’employabilité des jeunes tout en leur apportant une expérience de mobilité internationale.

Consciente de ces enjeux, la ministre du Travail, Muriel Pénicaud, a confié au député européen Jean Arthuis une mission d’étude pour identifier les leviers d’actions permettant d’accroître la mobilité des apprentis.

De son côté, l’Europe engage près de 400 millions d’euros pour encourager la mobilité de 50 000 apprentis en Europe.

Différentes pistes sont d’ores et déjà identifiées :

  • créer un statut de l’apprenti « mobile » pour garantir la protection sociale des apprentis et faciliter leur embauche par les employeurs,
  • renforcer leur niveau de maîtrise en langues étrangères en CFA,
  • créer un guide de bonnes pratiques de la mobilité des apprentis,
  • faciliter l’accès au financement du programme Erasmus +.
Haut de page