Nomenclatures et zonages

Bassin Emploi Formation

Le bassin Emploi Formation (BEF) est un maillage territorial qui découpe la région de Hauts-de-France en 28 territoires.

Il s’agit du maillage retenu par le réseau OREF pour l’étude du lien emploi-formation suite à la naissance de la région Hauts-de-France. En effet, les pratiques étaient différentes en Nord-Pas de Calais et en Picardie.

Après étude des différents maillages existants, c’est celui des bassins Emploi Formation qui a été retenu notamment car c’est un zonage de référence pour la production statistique à destination des SPEL et des travaux CPRDFOP mais aussi car il est bien appréhendé par les élus locaux pour la mise en œuvre des politiques d’emploi locales.

À noter que les bassins Emploi Formation sont des subdivisions des départements.

 

Liste des bassins Emploi Formation des Hauts-de-France :

  • Abbeville
  • Amiens
  • Artois-Ternois
  • Beauvais
  • Berck-Montreuil
  • Béthune-Bruay
  • Boulogne
 
  • Calais
  • Cambrai
  • Château-Thierry
  • Clermont
  • Compiègne
  • Douai
  • Dunkerque
 
  • Flandre-Lys
  • Laon
  • Lens-Hénin
  • Lille
  • Montdidier
  • Péronne
  • Roubaix-Tourcoing
 
  • Saint-Omer
  • Saint-Quentin
  • Sambre-Avesnois
  • Senlis
  • Soissons
  • Valenciennes
  • Vervins

 


 

Domaines Emploi Formation

Un Domaine Emploi Formation est une table de correspondance entre deux types de nomenclatures hétérogènes, construites selon des logiques différentes.

D’un côté, figurent les nomenclatures de métiers et de l’autre les nomenclatures de formation : de par leur construction, ces nomenclatures ne présentent pas systématiquement de correspondance entre elles, puisqu’elles sont la plupart du temps construites indépendamment les unes des autres.

Dès lors qu’une mise en relation des champs formation et métier s’impose, il est nécessaire de construire une table de correspondance, ici les DEF.

  • La nomenclature des DEF a été construite en 2016 en tenant compte des spécificités de la relation emploi-formation en région Hauts-de-France.
  • Elle comporte 26 Domaines ainsi que 12 Supra Domaines (regroupements de Domaines Emploi Formation).
  • Elle est le fruit d’un travail partenarial mené par le C2RP avec la DIRECCTE Hauts-de-France, les Rectorats de Lille et d’Amiens, les services de la Région Hauts-de-France et Pôle Emploi.​

 

  • A télécharger

La liste des Domaines et des Supra-Domaines
Tables de passage DEF - nomenclatures formations
Tables de passage DEF - nomenclatures métiers 
Rapport sur la construction de la nomenclature DEF


 

Professions et Catégories Socioprofessionnelles (PCS)

La PCS sert à la codification du recensement et des enquêtes que l’Insee réalise auprès des ménages.

La nouvelle version de la nomenclature des Professions et Catégories Socioprofessionnelles (PCS-2003) est le fruit du travail de rénovation accompli sur la nomenclature en vigueur depuis 1982. La rénovation a consisté à regrouper, au sein d'une même catégorie socioprofessionnelle, des professions dont la distinction était devenue obsolète, et à l'inverse, à éclater des professions afin de tenir compte de l'apparition de nouveaux métiers (dans l'environnement et les nouvelles technologies de l'information et de la communication par exemple), ainsi que de fonctions transversales aux différentes activités industrielles (méthodes, contrôle-qualité, logistique).

La nomenclature comporte quatre niveaux d'agrégation emboîtés. Au niveau le plus fin, un poste de la nomenclature PCS correspond à une profession, décrite par un code à 4 positions comportant trois chiffres et une lettre. Au niveau le plus agrégé se trouvent les groupes socioprofessionnels : 8 postes, correspondant au premier chiffre de la PCS. Les niveaux d'agrégation intermédiaires sont ceux des catégories socioprofessionnelles à deux chiffres : 42 postes avec une version agrégée en 24 postes.

Le niveau des professions comporte 486 postes d'actifs, et 11 postes supplémentaires pour les personnes sans activité professionnelle. Il existe une version de la nomenclature des professions plus détaillée à l'usage des entreprises, dite PCS-ESE.

Source : Nomenclatures - Insee


 

Nomenclature agrégée - NA, 2008

La nomenclature agrégée - NA, 2008 se substitue à la nomenclature économique de synthèse (NES). La NES associée à la NAF rév. 1 disparaît en tant que telle avec le passage à la NAF rév. 2. En effet cette nomenclature, strictement française, ne permettait pas de comparaisons internationales car elle ne s'emboîtait pas dans l'arborescence de la CITI et de la NACE.

Disposer de niveaux de regroupements supplémentaires par rapport aux 2 niveaux "standard" (sections et divisions en, respectivement, 21 et 88 postes) communs à la nomenclature internationale d'activités CITI rév. 4, à la nomenclature européenne d'activités NACE rév. 2 et à la NAF rév. 2 est toutefois nécessaire pour répondre aux besoins de la production de données de synthèse pour l'analyse économique et la diffusion.

 

7 niveaux d'agrégation sont ainsi associés à la NAF rév. 2, dénommés "A xx" où xx représente le nombre de postes du niveau.

A 10     niveau international, regroupement de sections
A 17  

niveau français intermédiaire entre les niveaux A 10 et A 38

Par rapport au niveau des sections (A 21), il détaille l'industrie manufacturière en cinq postes et, inversement, regroupe certaines activités de services.

A 21   sections, niveau standard de l'arborescence de la NAF rév. 2
A 38   niveau international, intermédiaire entre sections et divisions
A 64   niveau européen, intermédiaire entre les niveaux A 38 et divisions (A 88), provisoire (en cours d'élaboration)
A 88   divisions, niveau standard de l'arborescence de la NAF rév. 2
A 129  

niveau français intermédiaire entre les niveaux divisions (A 88) et groupes

Ce niveau comporte une variante en 138 postes (A 138) destinée aux besoins de la comptabilité nationale.

 

L'emboitement des différents niveaux est disponible, l'un comportant le niveau A 17, l'autre le niveau A 21.

Source : La nomenclature agrégée - NA, 2008 - Insee


 

Zones d’emploi

Une zone d'emploi est un espace géographique à l'intérieur duquel la plupart des actifs résident et travaillent. Effectué conjointement par l'Insee et les services statistiques du Ministère en charge du travail, le découpage en zones d'emploi constitue une partition du territoire adaptée aux études locales sur l'emploi et son environnement.

Les déplacements domicile-travail constituent la variable de base pour la détermination de ce zonage. Le découpage respecte nécessairement les limites régionales, et le plus souvent les limites cantonales (et donc a fortiori départementales). Il était recommandé de ne pas créer de zones réunissant moins de 25 000 actifs. Ce zonage est défini à la fois pour la France métropolitaine et les DOM.

Fin 2009, le Cnis avait préconisé une actualisation de ce découpage, conjointement à l'actualisation des autres zonages d'études en raison de l'évolution des facteurs déterminant les migrations domicile - travail mise en évidence par l'analyse des résultats des derniers recensements de la population. Outre la prise en compte des données les plus récentes du recensement, notamment des migrations domicile-travail, cette actualisation vise à mieux identifier les «marchés locaux du travail», en s'affranchissant si nécessaire des limites administratives qui affectaient le découpage antérieur.

Début 2011, le contour de 322 zones d'emploi françaises (364 auparavant), DOM (dont Mayotte) compris, a été définitivement validé, après une phase d'expertise technique nationale début 2010, puis une phase de concertation en région, menée sous la responsabilité des Préfets de région (ou par délégation, des Direccte) auprès des acteurs locaux concernés entre les mois de septembre et décembre 2010.

 

Liste des zones d'emploi de la région Hauts-de-France :

  • Abbeville
  • Amiens
  • Arras
  • Beauvais
  • Berck - Montreuil
  • Béthune - Bruay
  • Boulogne-sur-mer
 
  • Calais
  • Cambrai
  • Château-Thierry
  • Compiègne
  • Douai
  • Dunkerque
  • La Flandre - Lys
 
  • La Thiérache
  • La Vallée de la Bresle - Vimeu
  • Laon
  • Lens - Hénin
  • Lille
  • Maubeuge
  • Péronne
 
  • Roissy - Sud Picardie
  • Roubaix - Tourcoing
  • Saint-Omer
  • Saint-Quentin
  • Soissons
  • Tergnier
  • Valenciennes

 

 

Haut de page