Apprentis - le diplôme et la conjoncture restent déterminants dans l’insertion

c2rp-metier-groupe-3.jpg
  • Type
    Etudes / Enquêtes
  • Date de parution
    avril 2019
  • Apprentissage/Alternance, Métiers/Secteurs
  • Producteur
    Autres producteurs

La DEPP publie une note d’information sur les facteurs influençant (la qualité de) l’insertion des sortants de centre de formation d’apprentis ; à partir de l’exploitation de l’enquête IPA 2018 (Insertion Professionnelle des Apprentis).

Cette enquête, annuelle, interroge les sortants de CFA 7 mois après leur sortie sur leur situation face à l’emploi et permet de présenter des taux d’emploi de ces sortants ainsi que les caractéristiques des emplois exercés.

Les principaux enseignements de cette note sont les suivants :

  • Le diplôme reste un atout pour trouver un emploi, à même niveau de formation
  • Près d’un jeune sur deux en emploi travaille dans l’entreprise qui l’a accueilli en apprentissage
  • Le taux d’emploi des filles est inférieur de 3 points à celui des garçons et elles travaillent beaucoup plus souvent à temps partiel
  • L’insertion varie aussi en fonction de la spécialité de formation suivie ; par exemple pour un CAP, le taux d’insertion varie de 41% à 82% selon les spécialités

La note montre également que l’insertion s’est globalement améliorée depuis 2015, avec un taux d’emploi qui a augmenté de plus de 11 points en 3 ans ; en lien avec la conjoncture économique en progression.

Au-delà de la publication de 4 pages, la DEPP propose sur son site de télécharger les données au format Excell : données de la publication et données détaillées par formation

A noter également : une note similaire a été produite par la DEPP sur les résultats de l’enquête IVA qui interroge les sortants de lycée professionnel, avec la même méthodologie que l’enquête IPA