Avenir des emplois, des formations et des compétences du secteur du numérique en France

Fichier attaché
c2rp-serveur-informatique.jpg
  • Type
    Etudes / Enquêtes
  • Date de parution
    mai 2018
  • Emploi/Formation, Métiers/Secteurs
  • Producteur
    Autres producteurs

Cette étude, commanditée par l’Observatoire Dynamique des métiers du Numérique, de l'Ingénierie, des études & Conseil et de l'événement (OPIIEC), permet de donner une vision sur les futurs besoins en main d’œuvre et l’évolution des métiers et des formations des Entreprises de Service Numérique (ESN) et des sociétés d’Ingénierie et de Conseil en Technologie (ICT) en France.

Les objectifs de cette enquête sont :

  • Identifier les mutations des emplois et des métiers par rapport aux évolutions du secteur
  • Faire un état des lieux des besoins en recrutement
  • Étudier de manière prospective les innovations et technologies, afin d’anticiper les futurs besoins en compétences
  • Faire un bilan des compétences attendues d’ici à 5 ans
  • Évaluer l’offre de formation permettant de développer les compétences identifiées
  • Mettre en perspective les compétences attendues avec l’offre de formation actuelle et son développement d’ici à 5 ans

Elle démontre :

  • un besoin en main d’œuvre proche de 232 000 recrutements,
  • une cartographie des métiers en pleine mutation, avec des nouveaux métiers, mais aussi des métiers en déclin,
  • des compétences recherchées associant le savoir-faire au savoir-être,
  • une offre de formation ne répondant pas entièrement aux attentes, notamment dans les domaines des véhicules autonomes, de l’e-santé, de la smart city...

Des recommandations concluent cette analyse afin de développer un environnement favorable, consolider les organisations pour répondre aux besoins, et faciliter l’intégration des compétences.

 

c2rp-cb-visuel-cb7-cartouche.jpg

c2rp-cb-visuel-cb7-cartouche.jpg, par sabrina

Découvrez notre espace dédié au contrat de branches n° 7
"Numérique, industries de la communication, cybersécurité"

Négociés avec les différentes branches professionnelles, les contrats de branches envisagent les plans d’actions économiques et de formation les plus adaptés aux enjeux spécifiques de développement des différents secteurs d’activité.