Changer de métier : quelles personnes et quels emplois sont concernés ?

c2rp-dares etude-changer-de-metiers-adobe-credits
  • Type
    Etudes / Enquêtes
  • Date de parution
    novembre 2018
  • Emploi/Formation, Formations, Métiers/Secteurs
  • Producteur
    Autres producteurs

À partir de l’enquête Formation et Qualification Professionnelle (FQP) la DARES a étudié un certain nombre de facteurs influençant les mobilités des personnes ayant changé de métier entre 2010 et 2015.

Il en ressort que ces mobilités sont en majorité ascendantes avec l’accession à un groupe social plus élevé et peuvent se dérouler aussi bien chez le même employeur qu’avec un nouveau. Ces deux dimensions varient particulièrement selon les domaines professionnels et les métiers exercés avant/ après.

Le changement de métier concerne essentiellement les personnes en début de carrière, probablement en raison de phénomènes de déclassement qui interviennent souvent à ce stade. Le changement de métier constitue alors une opportunité pour sortir de ce déclassement. Les femmes ont également une probabilité supérieure de changer de métier ainsi que les personnes en contrat à durée limitée.

Certains domaines connaissent des mobilités plus intenses en raison de la présence de compétences transférables. C’est le cas de l’électricité-électronique qui voit de nombreux départs aller vers le BTP notamment. À l’inverse d’autres domaines (et métiers) connaissent peu de mobilités en raison de leur aspect réglementé avec un accès aux métiers par concours. Enfin, certains domaines permettent une mobilité en interne, avec une progression de carrière, plus marquée : c’est le cas dans la Banque et les Assurances.

Haut de page