Contrat d’engagement jeune, un parcours au service de la mise en activité des bénéficiaires

Fichier attaché
c2rp-contrat-engagement-jeune.jpg
  • Type
    Support d’information
  • Date de parution
    novembre 2021
  • Apprentissage/Alternance, Emploi/Formation, Dispositifs
  • Producteur
    Autres producteurs

Le Contrat d’engagement jeune (CEJ) remplacera progressivement la Garantie jeunes à compter du 1er janvier 2022. Il propose un parcours intensif s’appuyant sur les dispositifs du plan « 1 jeune, 1 solution ».

Une cible : les jeunes actifs en chômage persistant

Le Contrat d’engagement jeune (CEJ) cible prioritairement les jeunes actifs de 16 à 25 ans. La notion de « jeune actif » comprend les jeunes en activité et ceux recherchant un emploi. Ces derniers sont, à ce jour, 20% à connaitre une période de chômage persistante. Il serait ainsi 500 000 âgés de moins de 26 ans « durablement sans emploi, ni formation, décrocheurs, victimes de parcours de vie heurtés ou encore sans réseau et isolés ».

Les Gouvernement s’est fixé l’objectif d’accompagner 400 000 jeunes en 2022. Le CEJ sera financé à hauteur de 2 milliards d’euros. Ce budget provient principalement du plan « 1 jeune, 1 solution ».

Ce parcours sera proposé via les missions locales, Pôle emploi et certaines structures publiques, privées, associatives œuvrant dans le champ de l’insertion, telles que les Epide, les écoles de production et les Écoles de la 2ème chance… Des partenariats locaux seront également conclus avec les collectivités territoriales et les associations au plus proche des bassins d’emploi.

Une allocation et des contreparties axées sur la mise en activité des jeunes

Caractéristiques du Contrat d’engagement jeune (CEJ) :

  • Accessible à tous les jeunes de moins de 26 ans et de moins de 30 ans pour les jeunes en situation de handicap
  • D’une durée de 9 à 12 mois (et pouvant atteindre jusqu’à 18 mois sous conditions)
  • Désignation d’un référent unique, assurant un suivi hebdomadaire ou à minima tous les 15 jours
  • Un programme privilégiant la formation pour un volume de 15 à 20 heures par semaine et/ou la mise en activité
  • Octroi sous condition de ressources d'une allocation mensuelle pouvant atteindre 500 euros

La notion de « contrat » relève d’une importance particulière, les jeunes s’engageant en effet :

  • à suivre une formation qualifiante ou pré-qualifiante,
  • à participer à des immersions en entreprise,
  • à suivre une préparation à l’apprentissage,
  • à effectuer une mission en service civique,
  • à exercer un emploi, une mission d’intérim,
  • etc.

Modalités de versement de l’allocation

L’allocation reprend le fonctionnement de la Garantie jeunes, à savoir une garantie de ressources d’un montant maximal de 500 euros par mois. Tous les jeunes détachés fiscalement ou rattachés à un foyer non imposable pourront bénéficier d’une allocation de 500 euros. Contrairement à la Garantie jeunes, les jeunes rattachés à un foyer imposable, de tranche I, pourront également toucher une allocation d’un montant de 300 euros par mois.

L’allocation est différentielle : elle peut être diminuée voire nulle si le jeune dispose d’une autre source de revenu (ex. : allocation de retour à l’emploi versée par Pôle emploi et rémunération des stagiaires de la formation professionnelle) afin de limiter à 500 euros par mois le cumul des revenus. Toutefois, un mécanisme d’intéressement favorable existe pour les ressources d’activité faibles.

Une application pour accompagner les bénéficiaires durant leur parcours

Autre nouveauté de ce dispositif, une application permettra aux jeunes d’accéder à un espace personnalisé. Ils pourront ainsi échanger avec leur référent unique, postuler à des stages, à des offres d’alternance et d’emplois. L’application indiquera également une estimation du montant de l’allocation allouée, ainsi que différentes aides mobilisables, en matière de mobilité et d’hébergement.

Comment accéder au Contrat d’engagement jeune ?

c2rp-contrat-engagement-jeune-comment-acceder-au-cej.jpg

c2rp-contrat-engagement-jeune-comment-acceder-au-cej.jpg, par sabrina

Source : Ministère du Travail