Emploi éclaté, précarité et formation : sortir du cercle vicieux

Fichier attaché
c2rp-tous-metiers.jpg
  • Type
    Etudes / Enquêtes
  • Date de parution
    janvier 2021
  • Emploi/Formation, Métiers/Secteurs, Observation
  • Producteur
    Autres producteurs

Le CEREQ analyse l’influence de l’emploi éclaté sur la situation professionnelle des salariés qui pour la majorité d’entre eux, a tendance à se transformer par une précarité persistante.

Depuis 25 ans, on assiste à une diversification des formes d’emploi, ainsi l’emploi éclaté se caractérise par le cumul ou la discontinuité des emplois sur une année.

Les auteurs se sont interrogés sur le profil de ces salariés, sur leurs emplois, sur les secteurs les plus touchés et sur le rôle de la formation en tant que moyen d’évolution professionnel.

On constate :

  • Une majorité de jeunes 35 %
  • Les seniors (majoritairement les femmes) peinent à s’extraire de la précarité
  • Les secteurs les plus touchés : tertiaires, santé-social-éducation, hôtellerie-restauration
  • Une disparité d’accès à la formation, ainsi :
  • 24 % d’entre eux ont suivi une formation en 2014 ou 2015, contre 41 % de l’ensemble des salariés
  • 17 % d’entre eux ont exprimé une demande de formation, contre 29 % de l’ensemble des salariés
  • 41 % estiment « ne pas pouvoir faire de demande de formation », contre 27 % de l’ensemble des salariés