En 15 ans, l’économie régionale se tertiarise, tout en maintenant des spécificités industrielles

c2rp-insee-analyses-economie-regionale.jpg
  • Type
    Dossiers, Etudes / Enquêtes
  • Date de parution
    novembre 2018
  • Emploi/Formation, Données socio-économiques, Observation
  • Producteur
    Autres producteurs

En 2014, la région compte 1 650 000 emplois dans les services. Entre 1999 et 2014, la part d’emplois régionaux relevant de ces activités passe de 69 % à 77 % et a augmenté plus rapidement dans la région qu’en métropole, lui permettant ainsi de combler une partie de son retard.

Les trois zones d’emploi de Lille, Roubaix-Tourcoing et Amiens regroupent plus du tiers  des emplois tertiaires des Hauts-de-France en 2014.

Parallèlement à l’important mouvement de tertiarisation de l’économie, la période 1999-2014 a été marquée par le recul continu de l’industrie : avec une baisse de près de 30 %, (– 128 000 emplois), les Hauts-de-France ont enregistré le plus fort recul du nombre d’emplois industriels de l’ensemble des régions métropolitaines.

Malgré le fort recul de l’emploi industriel, le poids de certaines activités comme l’automobile, la métallurgie ou encore le textile reste trois fois plus important dans la région qu’en moyenne nationale. En 2014 comme en 1999, le secteur agroalimentaire et la métallurgie constituent les principaux employeurs de l’industrie dans la région.

 

Haut de page