Enjeux énergétiques et emplois de la « Troisième révolution industrielle » - TRI/rev3 - en Hauts-de-France

c2rp-rev3-enjeux-energetiques-et-emplois-hauts-de-france.jpg
  • Type
    Autres types
  • Date de parution
    mai 2018
  • Economie Verte / Développement Durable, Emploi/Formation, Métiers/Secteurs
  • Producteur
    Autres producteurs

En 2016, la Région Hauts-de-France, nouvellement créée, a décidé d’amplifier la Troisième Révolution Industrielle, nouveau modèle économique basé notamment sur la transition Énergétique et Écologique et source de création et de reconversion d’emplois locaux.

Cette étude, réalisée par l’ADEME, la Région, la Chambre de Commerce et d’Industrie, la Préfecture et la Mission Rev3, permet d’établir trois scénarios pour couvrir les besoins énergétiques régionaux par des énergies renouvelables locales.

Ce travail prospectif  vise à :

  • Faire le point sur la dynamique en cours 5 ans après son lancement
  • Proposer des scénarii Rev3 à l’échelle de la nouvelle région définissant les conditions et les options technologiques pour atteindre les objectifs initiaux fixés à 2050 de 60% de réduction de la consommation énergétique et de 100% d’énergies renouvelables
  • Estimer les conséquences du développement des filières de Rev3 sur les emplois et l’évolution des métiers afin d’ouvrir la discussion autour des opportunités de formation pour accompagner la reconversion d’emplois et créer les conditions de réalisation des ambitions de Rev3

Trois secteurs d’activités sont étudiés : énergies renouvelables, bâtiments et mobilités.

Cet exercice a permis de tirer trois grands enseignements :

  • La valorisation des potentiels énergétiques renouvelables locaux est sur la bonne voie.
  • Les gisements d’économies d’énergies restent conséquents et constituent un réel enjeu économique, notamment dans le bâtiment.
  • Les enjeux associés en termes d’emplois régionaux sont importants. Les filières de la méthanisation, des matériaux bio-sourcés dans le bâtiment, de l’électromobilité et du stockage de l’énergie permettent d’identifier des résultats très intéressants.

Au-delà du nombre, ces perspectives apparaissent comme des opportunités majeures à saisir en matière de formation et d’accompagnement des transitions professionnelles.

 

Haut de page