Hauts-de-France : les effectifs du secteur industriel ont baissé d’un quart en 10 ans

c2rp-usine-metallurgie-acierie.jpg
  • Type
    Etudes / Enquêtes
  • Date de parution
    septembre 2020
  • Emploi/Formation, Métiers/Secteurs
  • Producteur
    Autres producteurs

L’INSEE publie un état des lieux régional de l’emploi industriel en Hauts-de-France.

En 2016, les emplois du secteur industriel représentaient 11,6% des salariés de la région. Cette proportion est plus élevée de 1,5 point par rapport à la moyenne nationale. Le secteur a cependant vu ses effectifs fondre de 26,4% en 10 ans. La forte présence régionale de l’industrie de la métallurgie et de l’automobile, conjuguée à une intense concurrence internationale, explique principalement ces résultats.

Au niveau régional, 5 domaines rassemblent 45% des salariés actifs de l’industrie : c’est le cas de la métallurgie, de la fabrication des matériels de transport, des produits en caoutchouc, plastique et minéraux.

Des activités sont particulièrement représentées en région, comme l’industrie automobile, la métallurgie, la verrerie, l’industrie du textile et l’industrie chimique.

Certains secteurs voient leur effectif progresser en 10 ans. C’est le cas du traitement des eaux usées et des déchets (+8,4%), de la fabrication de produits informatiques, électroniques et optiques (+7,2%) et de l’industrie pharmaceutique (+3,2%).

La part des ouvriers est surreprésentée au niveau régional (51% des salariés du secteur, contre 46% en province). Par ailleurs, la part des salariés diplômés du niveau supérieur est, elle, inférieure au niveau national.

 

c2rp-cb-visuel-cb1-cartouche.jpg

c2rp-cb-visuel-cb1-cartouche.jpg, par sabrina

Découvrez notre espace dédié au contrat de branches n° 1
"Industrie mécanique, métallurgique, automobile et ferroviaire, services de l’automobile et maintenance des matériels"

Négociés avec les différentes branches professionnelles, les contrats de branches envisagent les plans d’actions économiques et de formation les plus adaptés aux enjeux spécifiques de développement des différents secteurs d’activité.