IAHDF : Étude prospective sur l’impact de l’intelligence artificielle en Hauts-de-France

c2rp-ia-hdf-etude-impacts-emplois-et-competences-v2.jpg
  • Type
    Etudes / Enquêtes
  • Date de parution
    septembre 2019
  • Emploi/Formation, Formations, Métiers/Secteurs
  • Producteur
    Autres producteurs

Cette étude prospective mesure les impacts sur les métiers et sur les secteurs d’activité.

Les besoins en formation et en recrutement pour les Hauts-de-France se montent à 111 400 postes dont 4 200 postes d’experts en IA à pourvoir et 6 400 postes d’experts à faire évoluer. Les emplois les plus spécialisés ou les plus répétitifs sont ceux qui seront le plus touchés à l’horizon 2030.

Cette étude constitue la base d’un plan d’actions qui s’articule en 3 axes majeurs : la formation, l’accompagnement des entreprises et la création de synergies d’acteurs avec la création de la Cité de l’IA.

La vocation de IAHDF est de faire des Hauts-de-France un territoire d’expérimentation et d’exemplarité sur l’Intelligence Artificielle, de préparer la région aux impacts humains de l’IA et de fédérer les acteurs (institutionnels, économiques, professionnels, scientifiques et du monde académique) en mettant le territoire en mouvement sur cette thématique.

Les signataires de l’accord Edec (Engagement de Développement de l’Emploi et des Compétences) sont la DGEFP (Direction Générale de l’Emploi et de la Formation Professionnelle), la DIRECCTE Hauts-de-France (Direction Régionale des Entreprises, de la Concurrence, de la Consommation, du Travail et de l’Emploi), le Conseil Régional Hauts-de-France, le Medef Lille Métropole et Opcalia.