La formation dans les petites entreprises, reflet de leurs orientations stratégiques

c2rp_professionnalisation_formation_fotolia_8.jpg
  • Type
    Etudes / Enquêtes
  • Date de parution
    décembre 2018
  • Emploi/Formation, Formations
  • Producteur
    Autres producteurs

Cette étude du Céreq apporte de nouvelles informations sur les pratiques de formation des petites entreprises, au-delà des travaux qualitatifs existants, à travers l’exploitation de l’enquête Defis.

Le Céreq identifie trois types de petites entreprises avec des pratiques de formation différentes liées à des stratégies de développement différentes : les managériales, les traditionnelles et les entrepreneuriales.

Les managériales se caractérisent par des pratiques proches de celles des grandes entreprises avec une politique de formation développée et institutionnalisée. Elles sont en moyenne plus grandes que celles des autres types et relèvent principalement des services spécialisés ou d’entreprises rattachées à des professions libérales. Elles sont donc très formatrices et de par leur activité, font du développement des compétences de leurs salariés un enjeu central.

Les traditionnelles sont souvent anciennes, recrutent peu et forment peu et sont caractérisées par une main d’œuvre principalement ouvrière. Elles sont particulièrement présentes dans la restauration traditionnelle, le bâtiment et la réparation automobile. Il semble que la formation n’y soit mobilisée que pour répondre à des exigences réglementaires (type habilitation électrique, CACES).

Les entrepreneuriales reposent plutôt sur une stratégie de différenciation ou spécialisation. Bien qu’elles aient des points communs avec les traditionnelles (secteurs d’activité, postes peu qualifiés), elles s’en détachent par une création plus récente, un marché plus vaste et de meilleurs perspectives économiques. La formation y est un enjeu important mais ce sont les modes informels et peu conventionnels qui sont ici privilégiés.

En conclusion, le Céreq pointe le défi que représentent ces entreprises aux pratiques hétérogènes pour les politiques publiques visant à encourager l’accès des salariés à la formation.