La stratégie européenne en matière d’éducation et formation : bilan annuel

c2rp-fse-iej-drapeau-c2rp.jpg
  • Type
    Etudes / Enquêtes
  • Date de parution
    mars 2019
  • Emploi/Formation, Formations
  • Producteur
    Autres producteurs

Avec son cadre stratégique dans les domaines de l’éducation et de la formation « Éducation et formation 2020 », l’Union européenne s’est fixé, à l’horizon 2020, sept objectifs appelés critères de référence :

  • La réduction des sorties précoces de formation
  • L’augmentation de la part desdiplômes de l’enseignement supérieur
  • L’augmentation de La scolarisation précoce
  • L’augmentation du niveau de maitrise de la lecture, des mathématiques et des sciences
  • L’augmentation de l’apprentissage tout au long de la vie
  • L’augmentation de la mobilité internationale des jeunes

Cette note de la DEPP, du Ministère de l’éducation nationale et de la jeunesse, analyse les résultats de ces objectifs par pays au sein de l’Europe.

Selon le dernier rapport de suivi, paru en octobre 2018, un seul objectif est atteint au niveau de l’UE, à savoir l’objectif de participation à l’accueil  des jeunes enfants.

La France a atteint quatre objectifs communautaires :

  • la part de sorties précoces de l’éducation et de la formation, pour laquelle l’objectif est fixé à moins de 10 %, s’élève à 8,9 % en France contre 10,6 % en moyenne européenne ;
  • la proportion de diplômés de l’enseignement supérieur atteint en France 44,3 % et dépasse donc l’objectif défini à 40 %, qui reste légèrement au-dessus de la moyenne de l’UE (39,9 %) ;
  • la totalité des jeunes enfants en France participe aux dispositifs d’éducation et d’accueil, tandis que l’objectif commun vise 95 % et la moyenne européenne correspond à 95,3 % ;
  • enfin, avec 18,7 % d’adultes participant à la formation tout au long de la vie, la France dépasse l’objectif commun (15 %), alors que la moyenne de l’Union n’est que de 10,9 %.