Le Troisième Programme d’Investissement d’Avenir - PIA3 - dédié à la modernisation des entreprises et la qualification de la main d’œuvre

c2rp-logo-investissements-avenir.jpg
  • Type
    Autres types
  • Date de parution
    janvier 2018
  • Emploi/Formation, Dispositifs
  • Producteur
    Autres producteurs

Les 10 milliards d'euros, annoncés par le Président de la République pour un troisième Programme d’investissements d’avenir, amplifient l’ambition initiale et répondent à trois priorités : soutenir les progrès de l’enseignement et la recherche, valoriser la recherche et accélérer la modernisation des entreprises.

Ce PIA 3 fait suite au deux précédents démarrés en 2009 et répond à une démarche originale pour préparer la France aux défis de demain.

Le PIA 3 fait la place la plus large à l’enseignement, à la recherche et à la valorisation de la recherche, avec un total de crédits de 5,9 milliards d'euros d’euros sur les 10 milliards d'euros.

Il est structuré par secteur, de l’amont (l’enseignement et la recherche) vers l’aval (l’innovation et le développement des entreprises) autour de deux vecteurs de transformation de notre économie et de notre société : la transition vers le monde numérique et l’impératif du développement durable.

 

 

Le PIA a pour objectif d’augmenter la croissance potentielle de la France, en misant sur l’économie de l’intelligence : enseignement, recherche, innovations économiques et sociales. Il s’agit de consacrer un effort d’investissement exceptionnel, ciblé sur les projets les plus structurants et prometteurs pour l’avenir.

Le PIA 3 est nettement plus investi que les PIA 1 et 2 dans l’enseignement et la formation proprement dits. Notamment, il amplifie ses investissements dans l’enseignement supérieur, en contribuant à développer l’offre universitaire de formation professionnelle, pour construire l’université de la formation tout au long de la vie. Il met l’accent sur l’enseignement par la recherche au travers d’écoles universitaires de recherche réunissant laboratoires, masters et doctorats, dans une logique d’excellence et de renforcement de l’attractivité.