Qui sont les salarié(e)s des particuliers employeurs et dans quelles conditions travaillent-ils(elles) ?

c2rp-visuel-menage.jpg
  • Type
    Etudes / Enquêtes
  • Date de parution
    novembre 2019
  • Services A la Personne, Observation
  • Producteur
    Autres producteurs

L’observatoire des emplois de la famille étudie dans cette publication les caractéristiques des salarié(e)s des particuliers employeurs qui font partie du champ des services à la personne (à l’exception des assistant(e)s maternel(les)) et leurs conditions de travail à partir de données issues des bases administratives de :

  • L’ACOSS (Agence centrale des organismes de sécurité sociale)
  • L’IRCEM (groupe de protection sociale des emplois de la famille)

Trois grands constats sont dressés à partir des informations issues de ces bases :

1 – Des métiers confrontés à des enjeux de mixité professionnelle et d’attractivité

En effet, les hommes restent peu présents dans les différents métiers de ce champ et les salarié(e)s ont une moyenne d’âge élevée, due notamment à leur entrée tardive dans ces métiers. Pour les métiers exercés au domicile des particuliers employeurs, l’âge moyen d’entrée est de 38 ans et il est de 34 ans pour les assistant(e)s maternel(le)s.

2 – Des conditions d’emploi hétérogènes

Les temps de travail varient fortement en fonction des métiers exercés et le temps partiel est majoritaire, ceci étant dû à la nature des besoins auxquels ces emplois répondent, la nécessité d’organiser son activité sur plusieurs lieux de travail ou encore le fait que certains travaillent par ailleurs dans un autre secteur.

3 – Des salaires qui reflètent la diversité des activités et des conditions d’emploi

Au-delà de l’effet mécanique du temps de travail sur le niveau de salaire perçu, l’état de l’offre et de la demande joue également un rôle important.

Cette étude propose en complément un focus sur les salarié(e)s des particuliers employeurs en situation de handicap qui seraient au nombre de 70 046.