[RESULTATS] Quel déploiement de la formation à distance durant la crise ?

c2rp-enquete-rco.jpg
  • Type
    Etudes / Enquêtes
  • Date de parution
    juin 2020
  • Emploi/Formation, Formations
  • Producteur
    C2RP

La lutte contre la propagation du virus Covid-19 a entrainé la suspension de l’accueil en formation et le déploiement de modalités de formation à distance afin de maintenir la continuité pédagogique de toutes les formations qui pouvaient s’y prêter.

Dans ce contexte, le Ministère du travail et Régions de France ont souhaité faire le point sur la situation de l’ensemble des établissements de formation et CFA, ainsi que sur les solutions et ressources dont ils disposent actuellement pour assurer des formations à distance et leurs besoins non couverts.

Pour cela, une enquête, en ligne auto-administrée, a été menée auprès des établissements de formation et aux CFA recensés par les Carif-Oref ou proposant des formations sur l’application "Mon compte formation". Elle les questionne sur leur situation au 16 mars 2020 et leur vision de l’avenir. Elle a été administrée entre le 7 avril et le 6 mai 2020.

Au niveau national, 14 279 organismes de formation et CFA ont répondu à l'enquête (soit près de 2 organismes sur 5). Ils apportent des enseignements sur les points suivants :

  • Profil des organismes de formation et CFA répondants
  • Impact de la crise sanitaire sur les structures et les apprenants
  • Continuité pédagogique mise en place
  • Degré de mise en œuvre de la FOAD si maintien de l’activité
  • Besoins et difficultés exprimés par les organismes de formation et CFA

 

En Hauts-de-France, 893 structures de formation ont répondu, soit 44,5% des organismes.
57,6% d'entre elles ont maintenu tout ou partie leur activité de formation durant cette période en ayant recours à la formation à distance.

 

 

c2rp-cb-visuel-cb9-cartouche.jpg

c2rp-cb-visuel-cb9-cartouche.jpg, par sabrina

Découvrez notre espace dédié au contrat de branches n° 9
"Formation professionnelle"

Négociés avec les différentes branches professionnelles, les contrats de branches envisagent les plans d’actions économiques et de formation les plus adaptés aux enjeux spécifiques de développement des différents secteurs d’activité.