CPF : alerte aux arnaques

Publié le 08/03/2021

Sollicitations répétées, parrainages, offres de formation ou d’emploi trompeuses par appels téléphoniques, envoi de courriels et de SMS... Les tentatives d’arnaques sur le compte CPF sont de plus en plus nombreuses.

Leur objectif est de voler les informations personnelles ou professionnelles (identifiant/mot de passe, données bancaires, informations d’état civil…) afin de faire un usage frauduleux des droits inscrits sur MonCompteFormation.

Le mode opératoire courant est une réactivation du CPF, à l’aide des informations personnelles collectées, avec de nouvelles coordonnées, puis une inscription de formation auprès d’un faux organisme qui solde tout ou partie des droits à la formation.

Face à la montée de ces sollicitations, la Caisse Des Dépôts et cybermalveillance.gouv.fr se sont associés pour lutter contre la fraude et ont mis en place un certain nombre de services à contacter.

Certains points peuvent notamment être rappelés :

  • Les codes CPF (numéro de sécurité sociale, mail, identification de connexion ou mot de passe) sont personnels et, à l’instar des codes de cartes bleues, ne doivent jamais être communiqués.
  • Concernant les heures DIF : si les heures sont bien à inscrire d’ici le 30 juin 2021 sur le CPF, il n’y a aucune date limite pour les utiliser.
  • Les agents du ministère du Travail, de la Caisse des dépôts et consignations (CDC), de tous ministères ou des agences d’État n’entrent jamais en contact avec les usagers pour demander d’utiliser le CPF ou pour proposer une formation.
  • Seul l’espace sécurisé du CPF peut informer d’un risque de vol des données personnelles, de la perte de crédits formation ou d’un reste à charge à payer d’une formation.

 

Pour aller plus loin

Haut de page