#planderelance : France Relance, un plan pour soutenir l’emploi et la formation

Publié le 16/09/2020

Le plan de relance baptisé « France-Relance », présenté le 3 septembre par le premier ministre, comporte trois volets :

  • la transition écologique (30 Mrd d’euros),
  • la compétitivité de l’appareil productif (35 Mrds d’euros dont 20 Mrd d’allègement des impôts de production)
  • la cohésion sociale et territoriale (35 Mrd d’euros). Pour ce troisième volet l’accent sera mis sur le soutien massif au système de santé, la préservation et la sauvegarde de l’emploi sur le territoire

Soutien et accompagnement des jeunes

Dans la continuité du Plan Jeunes, #1 jeune, 1 solution

  • Aides aux employeurs d’apprentis et de contrat de professionnalisation, dont les décrets sont déjà parus.
  • Formation des jeunes sur les secteurs stratégiques et porteurs :
  • 10 0000 formations qualifiantes via les Pactes Régionaux d’Investissement dans les Compétences, avec une revalorisation de la rémunération des stagiaires
  • 16 000 formations de la santé et du soin pour les infirmiers et les aides-soignants
  • 15 000 actions d’évaluation et de formations certifiantes aux savoirs numériques via un abondement du CPF
  • 35 000 places de formation à l'AFPA pour les 16-18 ans
  • 30 000 places supplémentaires de formation dans l’enseignement supérieur
  • 27 000 places supplémentaires pour les néo-bacheliers pour accompagner les réorientations et les élèves en CAP vers le diplôme et une insertion professionnelle
  • Aide à l’embauche des jeunes de moins de 26 ans et des personnes handicapées :
  • Aide à l’embauche des jeunes d’un montant maximal de 4000 euros, un aide à l’apprentissage pour la 1ère année du contrat, et une aide au contrat de professionnalisation pour la 1ère année du contrat.
  • Pour les employeurs de personnes en situation de handicap : une aide à l’embauche sans limite d’âge, une aide à l’apprentissage sans limite d’âge et une aide au contrat de professionnalisation

Préservation, sauvegarde de l’emploi et formation des actifs

  • Augmentation du nombre d'actifs en formation (400 000) via les dispositifs Pro A et CPF de transition. Pour un ajustement plus rapide à l'évolution des métiers et des besoins en compétences, la transformation de l’appareil de formation doit passer par la digitalisation de la formation et l’innovation pédagogique, l’optimisation des plateaux techniques, et le recours aux tiers-lieux.
  • Développement de l’activité partielle de longue durée (APLD) mise en œuvre depuis le 1er juillet 2020 et l’abondement du FNE-Formation (1 Md€ sur 2020- 2021) pour financer des formations et favoriser l'employabilité. Cette mesure entre dans le cadre du volet « Maintien de l’emploi et des compétences » doté de 7,6 Mds €.
  • 300 000 parcours d’accompagnement supplémentaires vers l’emploi pour une enveloppe de 1,3 Mds € répartie comme suit :
  • 400 millions € pour la Garantie jeunes,  le PACEA et l’accompagnement sur mesure vers les métiers du sport et de l’animation (SESAME)
  • 900 millions € pour les parcours emploi compétence (PEC), les CIE et l’insertion par l’activité économique.
  • 49 millions € pour l’accompagnement à la création d’entreprises
c2rp-illustration-.png

c2rp-illustration-.png, par benedicte

 

 

Haut de page