Le nombre d’offres d’emploi collectées par Pôle emploi diminue

c2rp-recherche-candidat.jpg
  • Type
    Tableau de bord
  • Date de parution
    août 2020
  • Emploi/Formation, Observation
  • Producteur
    Autres producteurs

En France, l’épidémie de la Covid-19 a entraîné une phase de confinement dès la mi-mars. Cette période a eu un impact majeur sur l’activité économique. De nombreuses entreprises ont fermé ou ont vu leur activité se réduire.

Dans ce contexte, Pôle emploi fait un point sur la diminution du nombre d’offres d’emploi diffusées en France.

Cette note est complétée d’un zoom spécifique sur les offres directement collectées par Pôle emploi (celles-ci permettent d’obtenir des informations plus riches que les données portant sur les offres d’emploi diffusées).

L’espace Open data de Pôle emploi permet d’obtenir les données régionales. Vous trouverez ci-dessous quelques informations sur la région Hauts-de-France.

En Hauts-de-France, 120 140 offres ont été diffusées au 1er trimestre 2020 et 84 420 au 2ème trimestre 2020, soit -28,0% par rapport au 2ème trimestre 2019.

Cette diminution varie quelque peu selon les départements :

  • Aisne : 6 110 offres diffusées au 2ème trimestre 2020, soit -27,6% sur un an
  • Nord : 42 990 offres diffusées au 2ème trimestre 2020, soit -30,5% sur un an
  • Oise : 11 160 offres diffusées au 2ème trimestre 2020, soit -26,3% sur un an
  • Pas-de-Calais : 15 820 offres diffusées au 2ème trimestre 2020, soit -24,1% sur un an
  • Somme : 7 810 offres diffusées au 2ème trimestre 2020, soit -18,1% sur un an

En Hauts-de-France, au 2ème trimestre 2020, 57 070 offres d’emploi sont qualifiées de durables (CDI et CDD de plus de 6 mois), soit –19,1% sur un an. Les offres durables représentent 67,6% des offres contre 72,2% au national. Les offres de contrats d’intérim enregistrent la plus forte baisse : -41,1%.

Tous les métiers n’ont pas été affectés de la même façon pendant la période de confinement. Le nombre d’offres dans certains métiers, dit en « première ligne », s’est maintenu, voir a augmenté : métiers du domaine de la santé, industrie du cuir ou du textile, action sociale ou chimie et pharmacie. A l’inverse, des métiers du transport aérien, de l’hôtellerie-restauration ou des organisations et études dans le support à l’entreprise ont connu des difficultés plus importantes.

En Hauts-de-France, les plus fortes hausses du nombre d’offres sont recensées dans le domaine de la santé (5 800 offres au 2ème trimestre 2020, soit +28,0% sur un an) et dans celui de Banque, assurance, immobilier (3 740 offres au 2ème trimestre 2020, soit +27,2% sur un an). Les plus fortes baisses du nombre d’offres sont dans le domaine de l’hôtellerie-restauration, tourisme, loisirs et animation (-56,1% sur un an) ; le commerce, vente et grande distribution (12 110 offres au 2ème trimestre 2020, soit -42,3% sur un an) ; le domaine du spectacle (90 offres au 2ème trimestre 2020, soit -40,0% sur un an) et le domaine transport et logistique (7 370 offres au 2ème trimestre 2020, soit -39,0% sur un an).