Quels sont les métiers des immigrés ?

Fichier attaché
c2rp-travail-immigres.jpg
  • Type
    Etudes / Enquêtes
  • Date de parution
    juillet 2021
  • Emploi/Formation, Métiers/Secteurs
  • Producteur
    Autres producteurs

Cette étude balaye un grand nombre d’indicateurs relatifs aux métiers exercés par les 2,7 millions de travailleurs immigrés en France en 2017. La part des immigrés en Hauts-de-France représente entre 0 et 6,7% de l’emploi total de la région.

On distingue qu’ils sont sur-représentés sur 35 métiers, dont 50% dans les domaines des Services aux particuliers et aux collectivités, ou dans le Bâtiment et les travaux publics. Viennent ensuite l’Hôtellerie - restauration - alimentation puis le Transport – logistique - tourisme.

Ces travailleurs sont davantage positionnés sur des métiers en tension et/ou des métiers aux conditions de travail contraignantes tels que employés de maison pour près de 40%, agents de sécurité et de gardiennage (28,4%),…

Les différentes spécialisations professionnelles sont surtout fonction de leurs niveaux d’études, très polarisés, mais aussi de leur pays de naissance :

  • Les natifs du Portugal : plutôt des métiers d’employés de maison et d’ouvriers qualifiés du gros œuvre du bâtiment
  • Les natifs issus du Maghreb : des métiers d’agents de gardiennage, de sécurité et d’entretien, mais aussi des ingénieurs de l’informatique
  • Les natifs de l’Asie : métiers de la restauration et du textile mais aussi quelques métiers qualifiés
  • Les natifs d’Amérique Latine ou Centrale : des métiers peu qualifiés semblables à ceux de l’ensemble des immigrés (employés de maison ou de l’hôtellerie-restauration, ou encore ouvriers non qualifiés du gros œuvre du BTP)