Rapport 2019 de l'observatoire prospectif des métiers et des qualifications dans les transports et la logistique (OPTL) pour les Hauts-de-France

c2rp-couv-rapport-optl-2019.jpg
  • Type
    Dossiers
  • Date de parution
    juin 2020
  • Emploi/Formation, Métiers/Secteurs
  • Producteur
    Autres producteurs

L’Observatoire Prospectif des métiers et des Qualifications dans les transports et la Logistique (OPTL) vient de faire paraitre le nouveau tableau de bord régional 2019 de l’emploi et de la formation professionnelle dans les transports et les activités auxiliaires du transport.

Selon ce rapport, au 31 décembre 2018, l’ensemble du secteur compte 74 014 salariés. Les effectifs de conduite ont gagné 6 232 salariés entre 2013 et 2018. En plus des nouveaux recrutements, c’est un tiers des effectifs qu’il faudra renouveler en moyenne, dans la branche d’ici 2030.

Pour faire face aux difficultés de recrutement, les pratiques des employeurs évoluent. Le recours aux contrats en alternance a connu une croissance significative. 1434 contrats d’apprentissage et de professionnalisation ont été réalisés dans les métiers de la conduite sur la période. Cet effort de formation devrait se poursuivre à l’avenir notamment pour les métiers en tension. 

Dans le contexte de crise sanitaire liée au COVID 19, la partie prospective n’a pu être traitée comme habituellement. Les membres de l’OPTL ont retenu une prévision de croissance annuelle de 2,8%, en considérant que le second semestre 2019 suivrait des tendances moins fortes que celles constatées sur la même période au cours des années précédentes.

Retrouver l’ensemble des données de l’emploi, de la formation et de la prospective en consultant : 

 

c2rp-cb-visuel-cb5-cartouche.jpg

c2rp-cb-visuel-cb5-cartouche.jpg, par sabrina

Découvrez notre espace dédié au contrat de branches n° 5
"Commerce - transports - logistique"

Négociés avec les différentes branches professionnelles, les contrats de branches envisagent les plans d’actions économiques et de formation les plus adaptés aux enjeux spécifiques de développement des différents secteurs d’activité.