Qu'est-ce que la VAE ?

7 mins

Share

La VAE est un droit individuel qui permet d’obtenir tout ou partie d'un titre, un diplôme ou une certification professionnelle grâce à une expérience acquise par le travail.

Corps

Instaurée par la loi du 17 janvier 2002 dite « de modernisation sociale », la VAE vient en soutien d’une large palette de projets qu’ils soient d’ordre professionnels ou personnels. Elle peut ainsi être mobilisée pour monter en qualification, se réorienter, ou encore reprendre un parcours de formation…

Le principe fondamental de la VAE est le suivant : obtenir tout ou partie d'une certification, d'un diplôme, d'un titre ou d'un certificat de qualification professionnelle, en faisant valoir son expérience.

De cette manière, un diplôme obtenu par la VAE est identique et possède la même valeur qu’un diplôme obtenu en suivant une formation.

Qu’est-ce que la VAE ?

La VAE, créée par la loi de modernisation sociale de 2002, est un droit individuel qui permet d’obtenir tout ou partie d'un titre, un diplôme ou une certification professionnelle grâce à une expérience acquise par le travail : cette expérience est vérifiée, évaluée puis validée.

La VAE donne la même valeur aux savoirs acquis par l’expérience que ceux acquis par la formation : un diplôme obtenu par la VAE est ainsi identique à un diplôme obtenu par une formation.

La VAE permet :

  • d’obtenir un diplôme ou un titre à finalité professionnelle,
  • de s’inscrire à une formation pour se préparer à un diplôme, sans avoir le niveau d’études ou le diplôme nécessaire pour y accéder,
  • de passer des concours,
  • de valoriser les blocs de compétences acquis dans le parcours professionnel,
  • de monter en qualification,
  • d’évoluer professionnellement, d’obtenir une augmentation ou une promotion,
  • de se réorienter,
  • de favoriser ses démarches de recherche d’emploi,
  • de gagner en confiance.

Quelles sont les certifications accessibles par la VAE ?

La VAE permet d’accéder à l’ensemble des diplômes, titres et certificats de qualification professionnelle délivrés par :

  • les ministères,
  • les établissements d’enseignement supérieur,
  • les chambres consulaires,
  • les branches professionnelles,
  • les organismes de formation privés.

Ces certifications sont accessibles à la VAE lorsqu’elles sont inscrites au Répertoire national des certifications professionnelles (RNCP). Pour information, France compétences est, depuis le 5 septembre 2018, l’institution publique en charge du RNCP.

Titres et certifications professionnelles accessibles par la VAE, répartis par certificateur

Certificateur Titres et certifications
Ministère Éducation nationale

CAP - Mention Complémentaire - Baccalauréat Professionnel et BTS

Diplômes Co-signés : Moniteur Éducateur (DEME), Éducateur Spécialisé (DEES)...

Diplômes des Métiers d’Art : Brevet des Métiers d’Art (BMA), Diplôme des Métiers d’Art (DMA), Diplôme Supérieur des Arts Appliqués (DSAA)

Diplômes de Comptabilité et de Gestion : Diplôme de Comptabilité et de Gestion (DCG) et Diplôme Supérieur de Comptabilité et de Gestion (DSCG)

Enseignement Supérieur DEUST - DUT - BUT : Bachelor Universitaire de Technologie - Licence - Licence Professionnelle - Master - Diplôme d’ingénieur - Doctorat
Emploi Titres professionnels (niveaux 3 à 6)
CNAM Titre Professionnel, Licence, Master, Doctorat, Diplôme d’ingénieur, Diplôme d’établissement
Jeunesse et Sport CPJEPS (niveau 3) – BPJEPS (niveau 4) – DEJEPS (niveau 5) – DESJEPS (niveau 6)
Solidarités et Santé Diplômes d’État (niveaux 3 à 7) : Diplôme d’État Aide-Soignant (DEAS), Diplôme d’État Auxiliaire Puéricultrice (DEAP), Diplôme d’État Accompagnant Éducatif et Social (DEAES)
Agriculture CAPA - BP - Baccalauréat Professionnel Agricole et BTSA
Culture Diplômes des établissements rattachés au ministère de la Culture et de la Communication
Maritime Brevets et Certificats Maritimes

Accéder aux certifications, titres et diplômes délivrés par chaque ministère ou certificateur

 

Pour aller plus loin

A qui s’adresse la VAE ?

Quel que soit son statut, sa nationalité, son âge, ou son niveau de qualification, il est possible de s’engager dans une démarche de VAE.

La VAE est ainsi accessible :

  • aux salariés en contrat à durée déterminée (CDD), indéterminée (CDI) ou intérimaire,
  • aux non-salariés : qu’ils soient membres d'une profession libérale, exploitant agricole, artisan, conjoint et auxiliaire familial, commerçant, travailleur indépendant,
  • aux agents de la fonction publique : titulaires ou contractuels,
  • aux demandeurs d’emploi, indemnisés ou non,
  • aux bénévoles ayant une expérience associative, syndicale ou sociale,
  • aux volontaires, œuvrant dans le cadre d’un contrat associatif, ou à l’occasion d’un service civique,
  • aux représentants du personnel,
  • aux élus ayant exercé au cours d’une mandature,
  • ainsi qu'aux personnes provenant d’un pays membre de l’Europe ou extra européen disposant d'un titre de séjour.

Quelles sont les conditions pour pouvoir recourir à une VAE ?

Pour pouvoir effectuer une VAE, la personne devra disposer d’une expérience en rapport direct avec le contenu du diplôme visé. Le ou la bénéficiaire devra ainsi disposer et justifier d'au moins 1 an d'expérience à temps complet, soit 1 607 heures.

Cette expérience peut provenir d’une activité salariée, ou non salariée, d’une période d’intérim, d’une activité bénévole, d’une expérience en qualité de sportif de haut niveau, de militant syndical ou d’élu local. Elle peut également avoir été réalisée à l’étranger.

Ces activités peuvent avoir été exercées :

  • de façon continue ou discontinue,
  • à temps plein ou à temps partiel,
  • dans le cadre de périodes de formation initiale ou continue réalisées en milieu professionnel (contrat d’apprentissage, préparation opérationnelle à l’emploi, stage pratique…).

Autre condition : la certification doit être inscrite au RNCP, le Répertoire national des certifications professionnelles.

Les éléments de preuve

Afin d’attester de son expérience, la personne devra pouvoir fournir des éléments de preuve. Ces derniers sont variés : il peut s’agir de bulletins de salaires, des attestations, ou des certificats de travail, de fiche de poste… (cf. chapitre "Le dossier de recevabilité")

Il faut noter que le décret 2017-1135 du 31 juillet 2017, relatif à la mise en œuvre de la VAE, permet de prendre en compte les périodes de formation en milieu professionnel. Néanmoins, la durée retenue des activités réalisées dans ce cadre doit être inférieure à celles relevant directement de l’expérience du bénéficiaire.

 

zoom_in La VAE collective en entreprise

Les entreprises peuvent avoir recours à la VAE afin de valoriser leur personnel en leur reconnaissant des savoirs acquis dans leurs métiers respectifs. C’est également à la fois un outil de professionnalisation, un levier d’évolution et une marque de reconnaissance individuelle. Les entreprises peuvent ainsi recourir à la « VAE collective ».

On distingue deux types de « VAE collective en entreprise ».

La première peut être réalisée dans le cadre d’un accompagnement collectif. Il s’agit d’une prestation sur mesure tenant compte du nombre de participants et du niveau du diplôme visé. Elle permet de réaliser un accompagnement avec des ateliers exclusivement en collectif et un suivi personnalisé lors des relectures. D’un point de vue méthodologique, cette démarche alterne des séances collectives et des entretiens individuels.

La seconde VAE collective en entreprise consiste en une démarche collective avec des accompagnements VAE individuels. Cette alternative permet aux salariés de bénéficier d’un accompagnement individuel, avec éventuellement un regroupement collectif pour la préparation de l’entretien oral du jury.

Ce dispositif présente plusieurs avantages pour l’entreprise. Il permet notamment :

  • d’accroitre le niveau de qualification et de développer la professionnalisation des personnes, tout en réduisant le coût et le temps de formation,
  • d’anticiper et d’accompagner les mobilités des salariés afin de gérer les difficultés de recrutement ou les besoins de populations spécifiques,
  • d’augmenter le temps consacré à l’accompagnement.

Côté salarié, la VAE collective crée une dynamique et stimule le groupe de bénéficiaires. C’est également l’opportunité d’accroître les échanges de pratiques et le partage d’information, tout en mutualisant les conseils destinés à l’ensemble des candidats.


Vous consultez le dossier : La validation des acquis de l'expérience - VAE

Choisir un chapitre